Terminus Nord, Paris


Photos : Benedetta Chiala

Un lapin en guise d’amuse-bouche, voilà comment le déjeuner à démarré. Nous sommes vendredi, la grève a été reconduite et il pleut. Toujours pas de métro, un bus sur trois, mon rendez-vous est bloqué à l’autre bout de Paris. Deux sms plus tard, c’est officiel, je partirai sur un tête à tête des plus intime avec ma choucroute — j’en rêve depuis hier. Le serveur apporte la carte. Très longue carte. Notamment côté mer. Ce midi, ce sera plutôt côté terre. En entrée, ravioles du Dauphiné et sa crème de parmesan gratiné à souhait, suivi de la choucroute qui arrive encore fumante à table. Échine et poitrine de porc, saucisse de Strasbourg, saucisse blanche, et pommes à l’anglaise… Autant vous dire que nous n’avons pas beaucoup levé les yeux de notre assiette pour admirer la déco de cette brasserie presque centenaire qui n’a pas à rougir de son grand âge. Par pur gourmandise, il n’y aura pas d’impasse sur le dessert, place aux crêpes façon Suzette flambées au Grand Manrnier.

 

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

Nos adresses à deux pas de Gare du Nord

Nos idées de réveillons à Paris

L'Anticafé, Paris

Sous le soleil du Nord