Tortuga, la table de Julien Sebbag au sommet de Paris

Avec sa nouvelle adresse Tortuga, le chef Julien Sebbag remet le couvert sur le rooftop des Galeries Lafayette Haussman.

Il double la mise. Les portes de Créatures, son restaurant d’été végétalien, sont à peine fermées qu’à quelques mètres seulement Julien Sebbag ouvre Tortuga. Après avoir fait la part belle aux légumes à 33 mètres du sol, il cuisine le poisson, celui des grandes eaux des rivières, loin des élevages en batterie. De la mer à l’assiette, la démarche est éco-responsable, axée sur les périodes de reproduction et les produits locaux de saison sélectionnés avec soin par le cuisinier.

Ancien bastion de pirates au 17ème siècle, Tortuga évoque une île des Antilles. La référence se retrouve à la carte des coktails à base de Rhum guatémaltèque et de Tequila mexicaine, imaginée en accord avec les mets au menu par le chef mixologue Gauthier Zucco (Manko Paris).

Les plats envoyés par le chef sont servis dans une vaisselle fabriquée par l’artiste Suzy Lapierre d’Argy dans son atelier de Romainville. Confectionnées à partir de terre noire, ses pièces uniques revêtent un aspect minéral et sont gravées de motifs rappelant les ondulations des algues et du corail.

Enfin, le pavillon en acier accueillant les convives, ouvrable et modifiable au fil des saisons a été pensé par l’architecte Franklin Azzi. Sa légèreté et son minimalisme le fondent dans le paysage céleste de Paris tandis que son intérieur se pare de tentures réalisées par l’ornemaniste Pierre Marie. Un décor japonisant, inspiré de la flore sous-marine, en phase avec la tradition art nouveau dont le bâtiment des Galeries Lafayette est un exemple.

-> Tortuga, du lundi au dimanche, 11h-01h, réservation conseillée

Journaliste
0 article par :
Stéphanie Thiriet
Journaliste de presse magazine culturelle et arts visuels, ayant un pied à Paris, l'autre à la campagne et parfois les deux glissés sous la table de bons restaurants.

Laiterie La Chapelle, Paris

Mokonuts, Paris

Clamato, Paris

Au Passage devient Couvre-phô

Combat, Paris

Printemps du goût

Frenchie Pigalle, ou ceux à qui l'on doit les nuggets de ris de veau