SHOSH, cuisine levantine tout en delicatessen

L’équipe de l’étoilé israélien Shabour pose ses casseroles de sofrito — ragoût typique issu de la cuisine séfarade espagnole — chez SHOSH, pop-up culinaire, aux sandwichs très carrés.

C’est en lieu et place du restaurant Shabour que partent de mystérieux sac estampillé « coming soon » en lettres capitales, plus bas, un compte instagram : @shosh.paris. Diminutif de Shoshana — surnom affectueux communément utilisé pour les grands mères en Israel — le nom de cette adresse éphémère nous ramène à l’imaginaire de la mère nourricière.

Sont envoyés ici du mercredi au dimanche, des sandwichs dont le pain maison au zaatar s’acoquine avec la havita. Une omelette aux herbes et au parmesan entre deux couches de labneh aux olives de Kalamata, des pickles de concombre, des tomates et des herbes fraîches. Autre association pas moins généreuse à la carte, le sofrito, un mijoté de poulet au pois chiches et aux pommes de terres parfumées au cumin, gingembre et amba, chou shawarma, yaourt et herbes fraîches.

De quoi casser la croûte en attendant l’ouverture prochaine de l’antre levantine à venir comme indiqué sur leur empaquetage. Projet des chefs Assaf Granit, Dan Yosha, Uri Navon et du directeur de salle Tomer Lanzman, SHOSH accueillera les gourmets d’ici septembre 2021 dans son lieu hybride faisant à la fois épicerie fine, traiteur et cave.

-> Pop-up SHOSH, ouvert du mercredi au dimanche, de 11h30 à 15h.
-> www.shoshparis.com

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

On partage, nouvel havre de paix parisien

Papillon, Paris

Le bento gastronomique du restau Botanique

Duende, Nîmes

Edo, la terrasse estivale de Mory Sacko

Robert, Paris

La résidence de chef.fe.s à suivre absolument cet été à Arles