Vous n'irez plus jamais vous faire cuire un œuf de la même manière

Un jour de pont que certain.e.s feront, quoi de plus logique que de parler petit-déjeuner, brunch et … de l’œuf au plat qui en constitue un incontournable dans la version anglo-saxonne. Rien de plus facile à préparer nous direz-vous, une expression quasi consacrée lui étant dédiée. Seulement voilà, aller se faire cuire un œuf n’est certes pas bien compliqué, nécessite peu de matériel et encore moins de savoir-faire culinaire (quoi que), mais une nouvelle des plus déroutantes vient bousculer toutes nos croyances : nous ne savons pas cuire l’œuf au plat de façon optimale. Et c’est Alexis deBoschnek, cheffe et autrice culinaire basée à Los Angeles qui nous le révèle dans le média Bon Appetit.

Photo : The Social Food

Elle aussi s’est fait avoir pendant des années en prenant une poêle qu’on fait franchement chauffer, en y ajoutant une noisette de beurre qui une fois fondue accueille les compères blanc et jaune jusqu’à ce que le premier s’opacifie et le second soit juste saisi. C’est l’assurance d’un œuf au plat correct mais parfois à la texture caoutchouteuse, et qui ne déploie pas toutes les saveurs qu’il a à offrir. Ce que sa mère, un beau jour de réunion familiale, s’est permise de lui préciser.

L’astuce se situe dans la cuisson elle même avec la méthode suivante : placer une petite poêle antiadhésive sur la cuisinière et ajouter une généreuse cuillère à soupe d’huile (exit le beurre donc), puis casser l’œuf juste au-dessus. Ce n’est qu’une fois ce dernier dans la poêle qu’il faut augmenter le feu à « moyen-doux ». Au fur et à mesure que la poêle chauffe, l’œuf cuit lentement en gardant sa forme, tandis que le jaune reste intact. Voilà, désarmant de simplicité. On a testé, pas convaincu.e.s dans un premier temps, et c’est bluffant ! Comme quoi, aussi agaçant que cela puisse paraître, les mères ont toujours (allez, souvent) raison …

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

La crème de la crème : le Maritozzo au petit déjeuner !

On vous raconte l'histoire de la galette des rois, et promis, on va vous surprendre

Au fait, pourquoi mange-t-on du pop-corn au cinéma ?

Le macaron est tellement bon qu'il a sa propre journée mondiale

Fun fact : Le chou Kale n’est pas au goût des bébés, avant même leur naissance

Mais au fait, pourquoi boit-on du vin rouge avec le fromage ?

L'hallucinant pain de l'Île d'Alicudi qui faisait délirer les habitants