Soif, notre chouchou bordelais

Le bouche-à-oreille reste le meilleur moyen de découvrir de nouvelles adresses. Ce qu’on aime, c’est qu’on nous raconte une histoire. Un ami sommelier nous a récemment parlé du restaurant Soif à Bordeaux tenu par Nicolas Lefèvre.

Quelle joie de découvrir ce restaurant tandis qu’une pluie torrentielle s’abattait sur la capitale girondine. On a été bluffé de bout en bout, notamment par le taulier, un hôte d’une grande gentillesse et de très bon conseil. La carte des vins (exclusivement nature) est d’une variété rare, on a opté pour le Clos Lentiscus, un vin de Catalogne produit par Manel Avinyo qui travaille avec sa fille Nuria.

Evidemment, la cuisine est tout aussi surprenante avec au menu ce jour-là une seiche cuite à la plancha accompagnée de girolles. On a craqué pour la tête de veau grillée, sauce ravigote aux huîtres marennes et chou fleur râpé cru. On poursuit avec une sole d’Arcachon avec ses fins haricots verts et son beurre noisette, simple et délicieux. Puis la caille «KFC » assaisonnée aux épices de chez Roellinger accompagnée de chou rouge al dente relevé au vinaigre de mémé.

On termine en beauté sur un demi Saint Marcellin fermier escorté d’une petite compotée de pommes du jardin peu sucrée. Une adresse que l’on quitte en réservant pour le lendemain. 

Camas Sutra: la résidence de chef.fe.s qui va vous donner un coup de chaud à Marseille

Danser et enquiller chez FRO. PARIS EST jusqu'à plus soif ça vous dit ?

Gros Bao : coup food sur le Canal Saint-Martin

Oïshinoya, Paris

On vous explique comment s’offrir un aller-retour Paris-Marseille sans (trop) se ruiner

Mangerie Bebek, Istanbul

Manger au musée : la tendance qui s'installe dans la capitale