La créatrice du No Diet Club dévoile le nom de son restaurant japonais préféré à Paris

Petit indice: on y trouve une des plus belles sélections de sakés de la capitale.

« Mon copain Antho avait souhaité me faire la surprise de m’emmener dans un restaurant japonais pour la St Valentin. Ça fait 13 ans qu’on est ensemble et c’est vrai qu’on ne marque pas forcément le coup chaque année avec des tables gastronomiques. Erh est un resto franco-japonais très élégant qui se trouve dans la Maison du Saké. C’est un peu caché, tu traverses la boutique, tu descends l’escalier et là tu te retrouves comme dans une bulle. C’est un restaurant spacieux et lumineux, le genre d’établissement où on discute doucement, alors que je suis plutôt habituée aux bistros décomplexés, aux bouibouis ou à la street food ! Quand tu regardes les assiettes passer dans un resto et qu’elles sont toutes très graphiques et bien dressées, tu as l’appréhension qu’elles ne soient pas aussi belles que bonnes et ici, chaque plat coche ces cases.

J’ai le souvenir d’une palette de peintre à la Bob Ross, les couleurs étaient symbolisées par des purées végétales de betterave ou de petit pois dont les teintes étaient très vives.

Claudia Concha, créatrice du No Diet Club.

J’ai le souvenir d’une palette de peintre à la Bob Ross, les couleurs étaient symbolisées par des purées végétales de betterave ou de petit pois dont les teintes étaient très vives. Pour le pinceau, il y avait une asperge verte recouverte de magret de canard coupé finement, on la mangeait en la trempant dans chaque couleur. C’était magnifique visuellement et gustativement ! On a aussi mangé un pithiviers à tomber, tout était superbe jusqu’au service en salle. Si tu aimes la cuisine japonaise, c’est un immanquable à Paris ! »

Claudia Concha, créatrice du No Diet Club.

Article extrait de Mint 23 disponible partout en France.

Journaliste
0 article par :
Déborah Pham
Co-fondatrice de Mint et du restaurant parisien Maison Maison. Quand elle n’est pas en vadrouille, elle aime s’attabler dans ses restos préférés pour des repas interminables arrosés de vins natures. Déborah travaille actuellement sur différents projets éditoriaux et projette de consacrer ses vieux jours à la confection de fromage de chèvre à la montagne.

Happy nouilles

Ristorante National

On a mis la main sur une brioche de Bastards dégoulinante de chocolat

MamiBaba, k pop-up gourmand

Délices d'initiés : Clamato (Paris)

Que vaut Liquides, le resto du Top Chef Matthias Marc ?

Un brin de folie chez Buffet