Bolo à la belge

Une recette extraite de Mint #10

Pour les prévoyants, ceux qui n’envisagent cette régression qu’avec un rétroplanning bien balisé : une bolognaise “à la belge”. On la prépare à l’avance, dans une cocotte qui aime se complaire des heures durant sur la chaleur brûlante d’une cuisinière à gaz.

Ingrédients

  • 500g de haché de porc et de boeuf
  • 800g de tomates pelées
  • 1 boîte de concentré de tomates
  • 2 carottes coupées en dés
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 1 oignon
  • 1 càs de sucre de canne
  • 2 gousses d’ail
  • Des feuilles de laurier, de thym et d’origan frais
  • 1 verre de vin rouge
  • Du sel et du poivre

Préparation

  1. Faites chauffez de l’huile d’olive dans la dite cocotte.
  2. En attendant, épluchez et coupez un oignon.
  3. Déposez-le dans la cocotte. Ça doit suer un petit peu.
  4. Ajoutez-y le haché porc et bœuf. Là, avec une cuillère en bois, séparez la viande tendrement pendant qu’elle cuit à feu moyen.
  5. Lorsqu’elle prend une teinte légèrement dorée, ajoutez la purée de deux gousses d’ail, les carottes coupées en petits dés (les connaisseurs ou les curieux s’en donneront à coeur joie en réservant le même sort à l’une ou deux branches de céleri).
  6. Versez le vin rouge et laissez réduire le mélange de moitié (le reste de la bouteille se boit avec les copains).
  7. Ajoutez les tomates pelées en cubes, le concentré de tomates, un cube de bouillon de légumes et une grande cuillère à soupe de sucre de canne.
  8. Jetez des feuilles de laurier, des branches de thym et d’origan frais dans le mélange.
  9. Terminez par quelques tours de moulin à poivre et une grosse pincée de sel.
  10. Augmentez le feu d’un cran, jusqu’à ce que le mélange bouillonne un peu. Sachez que plus ça mijote, plus c’est bon.
  11. Laissez la cocotte faire ses affaires dans son coin, assurez-vous simplement que le couvercle est bien placé et que la sauce ne colle pas en venant touiller (c’est belge et ça veut dire mélanger) dedans de temps à autres.

Le must, c’est de manger tout ça le lendemain, avec une bonne portion de pâtes cuites selon les instructions du paquet ainsi qu’une belle couche de parmesan. Parce que oui, cette préparation fait partie des vérités inébranlables de la catégorie « c’est meilleur réchauffé ».

Finalement, voici ici l’astuce ultime, le Graal qui fera couler des larmes de satisfaction sur les joues des plus organisés d’entre vous : une fois refroidie, divisez la sauce dans des portions individuelles, placez celles-ci au congélateur et réchauffez-les selon vos envies, les soirs où cela est nécessaire. 

Texte et photos : Studio Faim

Les légumes au four

Daurade à la Biscayenne

Mieux que le croque-monsieur, le grilled cheese

Ricotta cheesecake

Cake à la carotte, huile d'argan et sucre muscovado

Comment écaler un oeuf dur sans le toucher

Les citrons confits