On vous explique pourquoi les poules élevées au cannabis ont meilleur goût

C’est en Thaïlande, près de la ville de Lampang que des agriculteurs se sont associés à des scientifiques pour trouver une alternative aux antibiotiques : le cannabis. Le but ? sevrer leurs volailles du traitement le plus commun pour lutter contre les maladies bactériologiques. Les antibiotiques sont néfastes par certains aspects : ingérés à haute dose, ils créent des résistances et n’agissent plus aussi efficacement.

Après une épidémie de bronchite aviaire qui a décimé l’élevage de la ferme thaïlandaise, les exploitants ont eu une idée pour le moins surprenante : offrir à leurs poules l’excédent de marijuana médicinale qu’ils cultivent également, et l’intégrer à leur alimentation. Le quotidien britannique The Guardian rapporte que l’expérience a rassemblé un millier de poulets, qui ont reçu des doses différentes de cannabis, l’objectif étant de comparer leur santé et la qualité de leur viande et de leurs œufs. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats sont concluants ! Les volailles ont un système immunitaire beaucoup plus développé, les œufs contiennent plus d’oméga 3 et 6, la viande est plus tendre, plus goûtue et 100% biologique.

Et rassurez vous, les substances psychotropes sont totalement métabolisées par l’organisme de l’animal avant l’abattage. Aucun risque donc d’être défoncé chez mamie pour le poulet rôti frites dominical !

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Maison Joumana, le Liban à Bordeaux

Le RECHO, cuisines solidaires

Emotional eating

La Maison Maroc ou l'échappée bourguignonne

Un déjeuner sur l'eau au Cercle des nageurs de Marseille

Les reines des galettes à dévorer avant, pendant, après l'épiphanie

Cueillir en ville