Après avoir testé le No Diet Food tour à Rome, on veut tout quitter et devenir des Supplì

Des Supplì ! L’autre nom donné aux Arancini de Sicile, des boulettes de riz panées, dont on raffole dans la capitale italienne. C’est la première étape du tout nouveau food tour du No Diet Club, déjà bien implanté en Europe avec des parcours de découverte gustative à Bruxelles, Londres, Amsterdam, Lisbonne ou Berlin. Et puisque tous les chemins y mènent et que la nourriture y est renversante, Rome a été épinglée sur la carte déjà bien fournie de Claudia, la fondatrice du club, qui a le goût pour les bonnes adresses où s’en mettre plein la panse et les papilles, loin des attrape-touristes.  Et autant dire que dans la ville aux 7 collines, la troisième la plus visitée au monde, c’est une sacrée bonne nouvelle !

Booké par l’intermédiaire du Sofitel Borghese, le food tour commence chez Supplizio, près du marché central. Nous y retrouvons Selma, une jeune française amoureuse de Rome et qui y réside depuis presque un an. Elle sera notre guide avisée et férue d’anecdotes sur la vie locale. On commence donc à croquer dans nos Supplì, généreux et filants à souhait de mozzarella. La version classique est indétrônable, malgré une concurrence certaine du cacio e pepe. Inutile de choisir, on partage pour goûter à tout, attablés au comptoir en bois de ce petit resto accueillant.

Si la pizza se dit souvent napolitaine, la version de la ville éternelle est un incontournable. Une pâte plus fine, une sauce tomate et basta cosi. La pizza rossa n’a besoin de rien d’autre. Mangée en déambulant à travers le marché aux fleurs, c’est l’expérience de street food romaine par excellence. 

Une dernière escale salée et une traversée du Tibre plus tard, on passe sur la rive des douceurs pour trois étapes qui raviront les dents sucrées. On gardera secret le menu des réjouissances, même si certain.e.s auront déjà une petite idée… Un indice se cache dans la boîte en carton blanche que Selma porte mystérieusement depuis le début du tour, et qui sera ouverte à point nommé avec les lungi, expressi ou ristretti pour les plus accroché.e.s, sirotés tels des trous normands d’un nouveau genre, en terrasse d’un café typiquement romain. C’est bien simple, il n’y a autour de nous que des habitué.e.s du quartier et dans notre tasse, la saveur inégalée du café de la Botte. 

-> Food tour à Rome du No Diet Club
6 escales, 3 salées et 3 sucrées 
À partir de 40€ par personne
Réservations juste ici

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Interview tac au tac avec Claudia, fondatrice du No Diet Club

Notre sélection aux petits oignons des meilleurs food tours de Paris

Formaje, la voie lactée de Clara Diez

Le marché du collectif marseillais Hors Champs

Le NE/SO food lab fait son come back

Le RECHO, cuisines solidaires

On a goûté le Kent : le burger Blend relevé au bourbon Buffalo Trace