Une ville des Pays-Bas interdit les publicités pour la viande

L’annonce a fait grand bruit. Le parti écologiste de Harleem, ville située à l’ouest d’Amsterdam, estime qu’il faut dissuader la population de manger de la viande pour des questions environnementales. La démarche d’interdire des publicités incitatives, totalement inédite, a été prise au sérieux. A partir de 2024, il sera impossible de promouvoir la consommation de viande à travers des affiches publiques sur les bus ou les panneaux publicitaires de la commune hollandaise. Les membres du Parti GroenLinks justifient cette action par un constat simple : comment changer les mentalités sur la crise écologique que nous traversons tout en continuant à les inviter à consommer des produits qui en sont la cause ?
Au sein du conseil municipal de Harleem, cette décision était loin de faire l’unanimité. Pour certains, elle serait une entrave aux libertés de consommation de chacun et surtout diaboliserait inutilement l’industrie carnée, dont la nocivité pour l’environnement resterait à prouver. La riposte ne s’est pas fait attendre. Une campagne intitulée « Nederland Vleesland » – Pays de la viande – a été lancée, visant à encourager la consommation de viande, plus économique que ses dérivés végétaux, pour en célébrer « le goût ».  

Selon CBS, le bureau des statistiques néerlandaises, en 2021, 95% des habitants de la Hollande mangeait de la viande, dont la moitié quotidiennement. Seulement 5% de la population est végétarienne. Il ne reste plus qu’à observer l’impact qu’aura une mesure de restriction publicitaire sur les habitudes alimentaires.  

Photo : Ville de Harleem @ photos by Luuk



Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Cuisiner et manger de la viande, en voilà un truc de bonhomme !

Empreinte carbone au menu d'un restaurant anglais

Nos meilleures adresses pour un city break réussi à Rotterdam

Faiminisme, quand le sexisme passe à table

Le jour où je suis devenu critique gastronomique

La république en marche (et moi en pause déjeuner)

Le blaireau à la carafe d'eau