Pour une fois, c’est Deliveroo qui paye l’addition

La note est salée. Et pour cause. Le géant de la livraison à domicile a contrarié l’Urssaf, qui pointe ses arriérés de cotisations sociales entre 2015 et 2016. Le tribunal judiciaire de Paris vient de condamner Deliveroo à payer 9,67 millions d’euros. Une coquette somme qui vient défrayer une nouvelle fois la chronique après une première condamnation pour travail dissimulé en avril dernier. Une mauvaise presse, notamment concernant le statut des livreurs qui devraient être tous salariés et déclarés comme tels, dont l’entreprise essaie, par tous les moyens, de se défendre. Estimant que la procédure n’était « ni régulière ni équitable », Deliveroo compte faire appel à cette décision et conteste dans un premier temps le montant des sommes dues. Les cotisations sociales portent sur les emplois de 2286 livreurs en Ile-de-France, indique l’AFP.
La plateforme de livraison s’échine à préserver sa réputation de bon employeur, mais semble pourtant ne plus avoir beaucoup de crédit …

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Et si on priorisait aussi la vaccination des livreurs ?

PriestmanGoode repense la livraison à emporter

Contours : on ne rate sous aucun prétexte le festival open-air de la rentrée !

Le festival Paris Paradis revient à la rentrée

Le jour où j’ai vécu ma pire expérience au resto

Quand un restaurant huppé interdit l'accès à des personnes noires

Jamais sans ma food app !