"Suivez la consigne" : le réemploi des bouteilles en verre remis au goût du jour

On a toutes et tous vu dans les caves de nos grands-parents cette bouteille en verre avec 6 étoiles, le fameux litron consigné, au même titre que les bouteilles de lait qui tintaient sur le perron. C’était courant il y a 50 ans, mais la pratique de la consigne de verre s’est progressivement perdue.

C’était sans compter sur trois jeunes ingénieurs – Loan Godard, Andrew Fardon et Théo Lazzaroni – qui ont relancé le concept en Normandie avec leur petite entreprise à échelle humaine, Suivez la consigne, dont l’objectif est de collecter, laver puis remettre sur le marché des bouteilles en verre. « Rapportez-moi », voici ce qu’on peut lire sur l’étiquette apposée sur les goulots des produits de marques partenaires du projet. On y compte notamment des brasseries locales, comme L’écume des falaises, basée au Mont Saint-Michel, ou les producteurs de kombucha Lou Brewery dans le Calvados.

Dans la trentaine de points de collecte désormais disponibles à travers la Normandie, on ne se désole plus d’entendre casser nos bouteilles usagés dans le bac à verre. Car le réemploi remplace le recyclage pour un gain financier conséquent et surtout une empreinte écologique moindre. « On estime que le réemploi permet de faire 33 % d’économie d’eau, 76 % d’économie d’énergie et de réduire de 79 % les émissions de gaz à effet de serre » confient Loan, Andrew et Théo à Ouest France.

Ces derniers ont dépoussiéré le concept de consigne en y apportant « un peu de tech » : « La consigne ne se fait plus comme avant, il faut optimiser, digitaliser ». Chaque point de consigne a un QR code et lorsque la caisse de collecte est pleine, le commerçant le scanne, ce qui localise et prévient l’entrepôt à Caen pour venir chercher les bouteilles, récupérées par l’entreprise de mobilité locale Toutenvélo, ensuite envoyées en centre de lavage et réemployées.

Une affaire qui roule et qu’on aimerait voir fleurir aux quatre coins de la France.

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Le duo Céline Pham et Lucas Maraton à la Casa Eminente

We Love Green sera 100% végé cette année, on vous dit pourquoi et comment y participer !

La Suisse à Paris, perchée Porte de Versailles

Ventrus, le resto nomade, retrouve la Villette pour les beaux jours

Comment cela, nous ne sommes pas le pays où l'on mange le mieux au monde ?

À Brooklyn, plus besoin de choisir entre croissant(s) et céréales

Le Grand Goûter: une balade gourmande dans le vieux Lille