Shinya Pain ou la persévérance

Cela faisait quelques années déjà que j’entendais parler du boulanger Shinya Inagaki, d’une part parce qu’il était aux manettes de la première boulangerie de Terroirs d’Avenir mais aussi parce qu’il avait ouvert une boulangerie à Montmartre spécialisée dans les farines issues de semences paysannes et les horaires d’ouverture résolument cryptiques.

Ouverture du jeudi au dimanche de 16h30 à 19h30. Généralement à ce stade de la course je sais d’avance que l’idylle sera de courte durée. L’adresse aurait d’ailleurs pu entrer dans ma rubrique « it’s complicated » où je range la plupart des restos qui nous imposent de faire la queue plus de 30 minutes.

Seulement voilà, la curiosité est la première qualité d’un journaliste (et la course au trend le premier défaut du foodie). Mal préparée, je me suis d’abord pointée un dimanche vers 15h30. Shinya me prévient que la boutique n’ouvrira que dans une heure mais puisqu’il est là, que je suis là et que le pain est là, j’entame une négociation. Échec. Deux heures plus tard je reviens, une file d’attente de vingt mètres longe le mur et je patiente donc trente minutes avant d’entrer. Enthousiaste, je fais mon choix parmi les pains, biscuits et focaccias pour finalement lui tendre ma carte bleue. Pas de bol, cash only.

Après m’être juré que je n’y mettrais plus les pieds, j’ai essayé de revenir deux ans plus tard en été 2023. Malheureusement la boutique annonçait une réouverture mi-octobre. Me voilà donc à Montmartre un 15 octobre à 16h10, cash dans les poches. 30 minutes plus tard, je suis sortie avec un pain de campagne aux graines (11€ le kilo), un pain aux noix et aux raisins (13€ le kilo), un cookie aux graines de lin (1€), un scone nature (2,50€) et l’autre au cheddar (3€), un flan entier (16€) et une part de tarte aux pommes (6€). Outre les prix hyper raisonnables, j’ai trouvé que le pain et les biscuits avaient quelque chose d’hyper rassurant et rustique. Bref, y retournerai-je ? Ouais. 

Pour vous faire des potes durant l’attente, je vous recommande de faire comme moi et d’apporter suffisamment de liquide pour les clients étourdis, succès garanti. 

Shinya Pain

boulangerie
41, rue des Trois Frères
insta
Journaliste
0 article par :
Déborah Pham
Co-fondatrice de Mint et du restaurant parisien Maison Maison. Quand elle n’est pas en vadrouille, elle aime s’attabler dans ses restos préférés pour des repas interminables arrosés de vins natures. Déborah travaille actuellement sur différents projets éditoriaux et projette de consacrer ses vieux jours à la confection de fromage de chèvre à la montagne.

Le Bien Venu, Paris

Le Relais

Les hotSpok où s'attabler entre midi et deux de Paris à Marseille

Onii San, un izakaya déjanté en plein cœur du Marais

Brûlerie de Belleville

On en rêvait ils l’ont fait: Onii-San dévoile un tout nouveau resto dédié au sando à Paris

NE/SO