Neni Paris

Texte : Hélène Rocco
Photos : Steve Herud (ci-dessus) et Hélène Rocco

Des valises s’engouffrent dans l’hôtel 25 hours face à la Gare du Nord. Nous les suivons. Passée la réception, sa fresque murale colorée et sa boutique de souvenirs du quartier, on monte au premier étage où se cache le restaurant israélien de l’enseigne design. Murs rose pâle, fauteuils en velours tables en arbre, Neni a tout d’un cocon où se réfugier pour observer, depuis la fenêtre, l’agitation frénétique de la ville. Ici, on sait faire patienter les affamés : un régalant labneh nous est servi à table, avec autant de pita que nécessaire pour en venir à bout. Après ça, on peut au choix se partager des mezzes ou voguer en solo vers un sandwich traditionnel appelé sabich. Ce qu’on s’est empressé de faire. Garnie d’aubergines, de tomates, de crème de sésame et coiffée d’un œuf mollet, c’est une affaire qui roule. Reste juste assez de place pour s’attaquer au dessert au sésame, halva, tahini et glace au muscovado. Tout ce qu’il y a de plus gourmand.

Neni, Hôtel 25 hours, 12 boulevard de Denain, 75010 Paris

2016-FRE-cat10Freger presse 4

Rosie, Paris

Une nouvelle cave à vins vivants et biodynamiques débarque à Pigalle

On partage, nouvel havre de paix parisien

Quand la cheesemania s'empare de nous

Les 12 plats les plus food porn à s'envoyer sur Paris, Lille et Lyon

Le restaurant le plus feel-good de France ?

Jubo, London