La Maison Maroc ou l'échappée bourguignonne

La forêt du Maroc. Voilà un endroit que l’on n’imaginerait pas en Bourgogne. Et pourtant ! C’est ici que Kanèle Gendron et Caroline Houdart ont eu le coup de cœur pour une bâtisse unique en son genre, au milieu d’un parc de 2 hectares avec un accès à la forêt du même nom. Elles qui cherchaient une propriété plus près de Paris, elles confessent volontiers que c’est la Maison Maroc et son imposant belvédère qui les ont choisies et non l’inverse.

« Pourquoi la Maison Maroc ? Nous sommes en train d’enquêter ! » répondent de concert les deux femmes à l’origine du projet quand on s’étonne de l’appellation des lieux. « Initialement, cela s’appelait le château du Maroc en référence à la forêt avoisinante mais il est possible aussi que la maison ait donné le nom au bois. Nous savons que c’est un Mexicain qui l’a construite pour sa dulcinée dans les années 20. Peut-être qu’au fil du temps, le Mexique serait devenu le Maroc … » Nous n’aurons pas le fin mot de cette histoire mais peu importe car elle est déjà écrite par les anecdotes personnelles, qui relèvent de l’évidence: Caroline vit dans une « rue du Maroc », s’est marié à Marrakech, tandis que les parents de Kanèle y ont un riad.

Lorsqu’on s’interroge sur la genèse de leur collaboration, l’enthousiasme des amies de longue date est palpable. Elles ont souhaité proposer un endroit pour se retrouver entre copains ou en famille, et le défi est relevé. On s’y sent comme à la maison. « C’était l’idée ! Caroline est « l’orthophoniste des lieux » explique Kanèle. Passionnée de décoration et de rénovation, Caroline a en effet réussi à faire revivre la maison, la modeler à l’image de leur projet, mais sans dénaturer son histoire ni son vécu : les carreaux de ciment, les cheminées de marbre, certaines tapisseries ou moulures ont été préservés. Des œuvres d’artistes contemporains, choisis « comme pour chez nous », côtoient des peintures d’époque. Comme une résidence familiale en somme, dont les murs racontent des souvenirs.


Quatre chambres doubles toutes tournées vers la nature et un dortoir confortable de 6 lits simples composent l’offre de couchage, complété de trois salles de bain, une vaste cuisine et un salon-salle à manger lumineux et chaleureux. La maison peut également être privatisée pour des événements uniques, avec une grande tente traditionnelle pouvant accueillir jusqu’à 120 personnes … avis à de futur.e.s marié.e.s.


« Nous avons eu l’idée de créer des échappées, c’est-à-dire des moments privilégiés dans la maison, de 2 à 5 jours avec des ateliers autour du bien-être, de l’art manuel, des intervenants choisis, céramistes ou peintres avec la possibilité de rester en résidence, notamment pour les femmes artistes qui ont parfois besoin d’une véritable parenthèse, sans charge mentale. » Un goût prononcé donc pour la valorisation culturelle et locale, que l’on retrouve également dans les assiettes. Un chef à domicile, une épicerie boutique avec une belle sélection de produits artisanaux mais également des gourmandises de chez Marlette, pour ceux qui voudraient se lancer dans la confection de gâteaux maison dans la cuisine parfaitement équipée à cet effet.

«Bientôt nous allons organiser une échappée food avec un chef, c’est en cours d’élaboration …» annoncent Kanèle et Caroline sans plus de détails mais nous irons découvrir cela par nous-même !

-> Maison à louer comme un gîte pour 14 personnes
4 chambres doubles – 1 dortoir de 6 lits simples – 3 salles de bain

À partir de 2500€/la semaine pour 14 personnes
À partir de 1700€/le week-end pour 14 personnes
2 nuits minimum, en semaine et en week-end

Réservations : lamaisonmaroc.fr

La véritable histoire (un peu wtf) du smash burger

Le festival Refugee Food est de retour !

Aujourd'hui est un jour particulier : C’est la Grande Fête de la Moule

Coucou, Méribel

La Cité Fertile accueille un giga banquet à l'occasion de la Fête du pain

Se mettre dans de beaux draps dans le Perche

Tuba, Marseille les pieds dans l'eau