Microfermes : le livre qui retourne la terre des maraîchers bio

En librairie aujourd’hui, le 7 avril, l’ouvrage « Microfermes, le maraîchage bio à échelle humaine » nous embarque au plus près des agricultrices et agriculteurs d’aujourd’hui, qui s’engagent dans une production raisonnée, biologique et performante, en suivant la méthode de Jean-Martin Fortier, lui-même jardinier-maraîcher basé au Canada. Il a écrit ce livre à quatre mains avec Aurélie Sécheret, journaliste spécialisée dans la transition écologique et agricultrice urbaine engagée dans la lutte contre la précarité alimentaire.

Ensemble, ils dressent les portraits de huit microfermes, de la région nantaise à celle de Berlin, en passant par le Médoc qui appliquent une technique maraîchère biointensive et durable sur petite surface, proposée par Jean-Martin dans son premier ouvrage « Le jardinier-maraîcher ». L’équilibre consiste à produire des légumes bios en quantité et en qualité, tout en respectant la biodiversité et le confort de vie des travailleuses et travailleurs. 

L’oeil affuté d’Anne-Claire Héraud illustre magistralement le propos, en dirigeant la lumière sur les huit exploitant.e.s rencontré.e.s dans le projet, en France comme à l’étranger. A travers une image photographique juste, de proximité et sensible, la photographe nous immerge dans la richesse de l’univers maraîcher et de celles et ceux qui l’alimente tous les jours.

Un travail nécessaire qui s’adresse tant aux mains vertes du dimanche qu’aux jardiniers en herbe plus aguerris et qui rend hommage à une agriculture vertueuse. Et pourquoi pas, prêcher une parole verte qui donnera envie à certain.e.s de se lancer à créer et gérer leur propre ferme ?

-> « Microfermes » aux éditions Delachaux & Niestlé
A partir du 7 avril 2023 en librairie
22,90€

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Anne-Claire Héraud, photo-reporter de la cuisine conviviale, solidaire et durable

Croquantes : le récit filmé d'une agriculture au féminin

L'appel de la ferme

Florent Ladeyn, la Flandre au corps, fait sa révolution sauvage

Visite (très) privée des bains publics à Tokyo avec Ryoko Sekiguchi

La Mongolie, terre de sumo

Le quotidien sur une péniche