Drouant va vous réconcilier avec le brunch

Midi pétantes sur la place Gaillon où se trouve Drouant, siège des prix littéraires Goncourt et Renaudot depuis 1914 et fier inventeur de la madeleine XXL. Devant la porte, des couples avec enfants agglutiné à la carte d’un des plus beaux brunch de la ville.

Le chef Thibault Nizart passe en salle et veille au bon déroulement du service. Fraîchement arrivé chez Drouant après quelques années passées chez Taillevent, ou encore à la Monnaie de Paris auprès de Guy Savoy, Thibault Nizard s’est attaqué au brunch. Un menu cher aux parisiens, néanmoins très moyennement excitant pour un chef qui souhaite démontrer la largesse de sa cuisine. Pari réussi ici puisque qu’on trouve à la fois les classiques (viennoiseries, oeuf bénédictines, et oeufs brouillés qui s’accompagnent au choix de saumon fumé, caviar ou truffe noire), mais aussi une sélection « traiteur » et des plats chauds. 

Si les hors d’oeuvres se concentrent sur une offre toute végétale (panisse, soupe au pistou ou chou-fleur rôti…), l’offre traiteur propose notamment des charcuteries préparées par la maison, à l’instar du pâté en croûte servi en demie-tranche. Du côté des plats, le chef revisite le genre en proposant des mets à la fois élaborés et réconfortants : risotto aux girolles, Poulet Noir de Challans servi avec des frites ou encore cabillaud, haricots de Paimpol et sauce tomate épicée. 

Durant le repas, les parents seront heureux de savoir leurs enfants à l’étage dans la salle Renaudot où ils pourront profiter des Ateliers de Macha mêlant dessin et culture.

Clou du spectacle, des desserts mais surtout le dessert à partager : la fameuse madeleine de Proust (32 euros) servie avec une sauce au chocolat ainsi qu’une marmelade d’oranges, un pur délice. À elle seule, la madeleine vaut le détour et il est même possible de l’emporter chez soi.

Journaliste
0 article par :
Déborah Pham
Co-fondatrice de Mint et du restaurant parisien Maison Maison. Quand elle n’est pas en vadrouille, elle aime s’attabler dans ses restos préférés pour des repas interminables arrosés de vins natures. Déborah travaille actuellement sur différents projets éditoriaux et projette de consacrer ses vieux jours à la confection de fromage de chèvre à la montagne.

Mokoloco a de quoi nous rendre dingos

On a mis la main sur une brioche de Bastards dégoulinante de chocolat

Mokonuts, Paris

Tortuga, la table de Julien Sebbag au sommet de Paris

JNPR Mule

Enoteca San Giorgio, le charme à l'italienne

Neni Paris