Carmelo, Lyon

 


Photos : Jérôme Galland et Mégane Arderighi
Carmelo, bonbon et chocolat. C’était trop tentant mais à la lecture de la carte du petit dernier de Big Mamma qui s’amuse de jeux de mots délicieusement kitsch — tout comme sa déco tout droit sorti d’un cinéma club des années 60 — on s’est dit que c’était permis. Des pizze à la napolitaine Tom Tom & (régi)nana à la Emily Burratajkowski en passant par les empanadas Ricotta Martin, la gastronomie transalpine reste une affaire sérieuse pour la maison qui ne propose que des produits issus de petits producteurs italiens sous son trucculent temple de 800 mètres carrés tout en arche. Si sa carte affiche 70 % de plats végétariens, les classiques de la cuisine française bien carnés à l’instar de la saucisse purée que l’on déguste ici dans sa version saucisse de cochon toscan et herbes siciliennes accompagnée d’une polenta au romarin extra crémeuse sont aussi de la partie. Côté pasta, que l’on opte pour les carbonara dans la meule de pecorino ou les pesto burrata corzetti, fraicheur extra garantie. Pour terminer sur une note sucrée, on s’autorise la tarte au citron et sa meringue monstrueuse, même si celle au chocolat et au caramel beurre salée sur son lit de crème chantilly nous fait de l’oeil. Enfaim, strike gagnant pour la sélection de quilles mettant à l’honneur vins vertueux, biologiques, biodynamiques et natures.

 

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

Grand Beau, Paris

Rich Table, San Francisco

Otium cold press, Paris

Le Tea Time du Shangri-la

Le guide du gourmet confiné à Paris

Yafo houmous deli, Paris

Dumbo, Paris