August, Anvers

Si les voies du Seigneur sont impénétrables, ses édifices religieux deviennent aujourd’hui les nouveaux terrains de jeux prisés des architectes et décorateurs d’intérieur.

Le belge Vincent Van Duysen, est de ceux là. Pour son premier hôtel baptisé August, il réhabilite un couvent anversois classé en un écrin néo-classique. Une voûte et des reliefs en marbre conservés à l’identique, des fenêtres en ogive et des volumes imposants… La palette de tons sourds rappelant celle des ciels et des peintres flamands tranchant avec le noir des éléments modernes vient rendre grâce à la simplicité des matériaux bruts s’invitant également dans les 44 chambres baignées de lumière. Tapis artisanaux, linge de lit en fibres naturelles, tout ici tend à respecter la richesse de ce patrimoine historique invitant à la sérénité jusque dans ses jardins privés à l’abri des rumeurs de la ville. Tandis que l’ancienne chapelle abrite le bar de l’hôtel, on y trouve également sa table sous la direction du chef étoilé Nick Bril, où l’on déguste une cuisine de terroir revisitée. On y resterait volontiers cloitrés pour un petit moment…

-> À partir de 165 € la nuit
-> August 5 rue Jules Bordet, 2018 Anvers

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

Nos quatre hôtels en Europe où buller cet été

Les Étangs de Corot

Le Couvent, Marseille

Maison Acacia, l’adresse où poser ses valises à la Ciotat cet été

Une Saint-Sylvestre face au Sacré-Cœur à l'Hôtel Rochechouart

On s'est glissés dans le lit du couple qui teste les hôtels les plus kitsch au monde

Incroyable mais vrai, une tour de Babel a fait son arrivée en plein cœur de Paris