À Bouche que veux-tu

Chez Bouche, restaurant du 11ème arrondissement, on partage des assiettes de l’entrée au dessert : des sortes de « tapassiettes » pour picorer et goûter à tout.

Dans cet espace lumineux fait de bois et de béton, la carte change d’une semaine à l’autre et se construit en fonction des envies et des produits, sourcés auprès de producteurs locaux.

En ce moment le chef Florent Peineau propose le soir un lieu jaune au fenouil grillé, un kebab de panoufle d’agneau ou encore des brochettes de bœuf à la citronnelle au barbecue. Pour le brunch du dimanche, on se laisse tenter par les brioches toastées de chez Sain Boulangerie et la focaccia sando avec mortadelle et burratina fumée.

À boire, on trouve des vins natures et biodynamiques ainsi que des cocktails revisités, comme le Moscow mule à la coriandre ou le Gin tonic à la crème de pêche.

Le petit plus : au fond du restaurant se cache une salle privative, ouverte sur la rue et presque indépendante. Prévue pour les grandes tablées, cette pièce plus intime permet d’accueillir 15 personnes en même temps.

-> Instagram : @bouchebouchebouche
-> Pour réserver une table.

Journaliste
0 article par :
Ysé Gouyette
Ysé est journaliste chez Mint Magazine. Gourmande et rarement rassasiée, elle est toujours à la recherche de nouveautés. Entre deux articles elle prépare son objectif : gagner le concours de la plus grosse mangeuse de glaces.

Frenchie Pigalle, ou ceux à qui l'on doit les nuggets de ris de veau

Happy nouilles

Ibrik Kitchen

Robert, Paris

Délices d'initiés : Yakumo Saryō (Tokyo)

Marchon réveille la rue Saint-Maur

Coup de food avant 21 heures à Paris