Quelques jours à Macao

06 février 2015

City guide

Une ville secrète aux multiples influences, vestiges de son passé de colonie portugaise, à quelques kilomètres seulement de la Chine.

Photos : Sébastien Blond

Le plus étonnant avec cette ville, c’est que rares sont les personnes qui sont capables de la pointer du doigt sur une map, nous en faisions partie. Découvrir Macao ne se résume pas seulement à un univers édulcoré de casinos et d’attractions, le centre historique est d’ailleurs témoin de cette richesse culturelle puisqu’il est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2005.

Voir :

Le Vieux Taipa Village : autrefois, ces maisons adorables au look de maison de poupées étaient habitées par des familles macanaises. Elles furent ensuite rachetées par le gouvernement pour en faire des musées. La balade sur le long du front de mer est très agréable le soir et l’on peut y passer du temps à observer le paysage à l’ombre des figuiers en journée.

Le Temple d’A-Ma : Ce temple donne sur le Barra Square construit à partir de mosaïques portugaises qui ondulent face au monument. Rendez-vous au temple tôt le matin afin d’éviter la foule qui se précipite ici chaque jour pour prier A-Ma, la déesse du ciel. Partout, des gens allument de l’encens et l’odeur peut vite monter à la tête ; la taille des bâton d’encens varie de standard à gigantesque et vaut également le coup d’oeil.

La Maison du Mandarin : Cette maison construite en 1869 appartenait au marchant, écrivain et penseur Zheng Guanying. Elle a été construite dans un style chinois traditionnel respectant les préceptes du Feng Shui avec un aspect très zen, des portes rondes, différentes formes de fenêtres ou encore différents matériaux de construction.

Les Ruines de St Paul : Il s’agit probablement de la construction la plus emblématique de Macao. Ces ruines sont ce qu’il reste de l’église de Mater Dei qui était autrefois reliée à une école. Toutes deux furent ravagées par un incendie ne laissant derrière lui que la façade, la plupart des fondations ainsi que les marches.

Les Jardins de Lou Lim Leoc : Comme coupés du monde, ces jardins sont un véritable havre de paix en plein centre-ville. On peut y faire une balade, observer les plantes ou encore s’assoir près du plan d’eau. Nous avons eu la chance d’assister ici aux répétitions d’une troupe de théâtre chanté traditionnel chinois.

Le Red Market : On trouve de tout dans ce marché aux allées labyrinthiques. Au rez-de-chaussée, vous trouverez la volaille et les légumes, le poisson au second et enfin la viande au troisième étage. Le marché est ouvert tous les jours entre 7h30 et 19h30.

Manger :

Casa de Cha Long Wah : Ce restaurant est situé juste en face du Red Market et malgré ses airs de boui-boui, on y déguste une cuisine délicieuse et bon marché.

Lord’s Stow : cette pâtisserie est surtout connue pour ses egg tarts qui ressemblent tout simplement aux célèbres pasteis de nata. La recette reste tout aussi secrète qu’au Portugal bien que la pâte diffère, étant ici sablée.

Vida Rica : le restaurant du Mandarin Oriental est tenu par un chef français depuis quelques années, on y déguste de succulents dim sum (homard et truffe, rien que ça) et une cuisine chinoise relevée par des accents occidentaux.

Noodle & Congee corner : Ici la spécialité, c’est les nouilles. Des nouilles hachées au couteau, des nouilles sautées ou encore des nouilles très longues servies dans un bouillon (une nouille par soupe). A l’heure du thé, il est possible d’observer le Kung Fu Tea Master (oui, cet art regroupe le service du thé et le kung fu).

The Eight : Ce restaurant est situé dans le mythique casino Grand Lisboa. Le restaurant cumule trois étoiles michelin (le seul à Macao) et  sert une cuisine cantonaise moderne. On aime particulièrement les dim sum façonnés en forme de poisson rouge, on aimerait bien au contraire que la soupe d’aileron de requin disparaisse de la carte pour toujours. Du côté des desserts on a le plaisir de retrouver Sébastien Bauer, ancien chef pâtissier d’Angelina.

Shopping :

Mercearia portuguesa : ici, on trouve principalement des produits portugais dits « intemporels » que ce soit pour la cuisine, pour la salle de bain ou encore la déco. On aime particulièrement les packagings vintages très colorés des savons.

Sa sa : cette grande boutique de cosmétiques située à Largo do Senado regroupe différentes marques (Elizabeth Arden, La Colline, Nuxe, …) ainsi que d’autres très bons produits en provenance du Japon et de Corée du Sud qui valent le détour.

Rua do Cunha : Cette rue est surtout célèbre pour ses magasins de pâtisseries qui vendent des petits gâteaux aux amandes, des phoenix egg rolls ou encore des sucreries à  la cacahuète. Il est possible de goûter les produits en boutique avant de les acheter.

Cunha Bazaar : cette boutique sur plusieurs étages met en avant le travail d’étudiants en design qui sont à l’origine des différents packagings, tshirts, mugs, etc… La mascotte de la boutique est le panda et nous avons craqué pour des biscuits traditionnels rangés dans une jolie boîte en carton.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *