Saké Viva : quand le Japon pousse sa jeunesse à boire de l’alcool pour combler sa dette

Oui, c’est sérieux. Très sérieux même. L’agence fiscale du Japon lance une campagne d’incitation de consommation d’alcool à l’adresse de sa population âgée de 20 à 39 ans, afin de renflouer ses caisses et « redynamiser le secteur ».

Il faut dire qu’il y a de quoi s’inquiéter. En 2020, la dette s’élevait à 48 trillions de yens, soit l’équivalent de 10.000 milliards d’euros. La même année, les taxes sur l’alcool ne représentaient plus que 1,7 % des revenus fiscaux nationaux, contre 3 % en 2011 et 5 % en 1980. De quoi donner une riche idée aux autorités japonaises : jusqu’au 9 septembre, la jeunesse est appelée à soumettre toute idée qui permettrait de rendre l’alcool plus attractif par des procédés design ou gustatifs … Les heureux gagnants de cette campagne seront invités à un fastueux banquet à Tokyo à titre de récompense et leurs suggestions seront mises en œuvre dans l’espoir de relancer une économie en berne.
Car si l’archipel observe une baisse nette de sa consommation d’alcool – passée de 100 litres en moyenne par personne en 1995 à 75 litres aujourd’hui d’après la NTA – l’Agence de Santé nippone tient à rappeler qu’elle doit rester « raisonnable », l’alcoolisme étant bien plus présent dans la population aînée.

Le 10 novembre prochain, les meilleurs travaux seront soumis à des experts, puis à un jury final. Il ne reste plus qu’à attendre la révélation de l’idée géniale qui sauvera le pays du Soleil Levant de la faillite … et saké viva !

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

20 restos français lancent des accords mets-saké à tomber

L'adresse où s'envoyer les meilleurs sakés qui va séduire le Tout-Paris

Le Japon dans l'objectif de la photographe Pia Riverola

Le Japon dans l'objectif de la photographe Salva Lopéz

La crème de la food s'invite sur un festival dans l'Aveyron à ne pas rater cet été

Je ne suis qu'un ventre

Les chefs Mauro Colagreco et Ángel León organisent un dîner inédit pour la journée mondiale des Océans