L'adresse où s'envoyer les meilleurs sakés qui va séduire le Tout-Paris

Pas de déjà-bu au 11 rue Tiquetonne, mais des flacons dûment sélectionnés pour raviver le feu saké dans ce nouveau temple des gourmets bien informés.

Gros cigare, peau de bête et Chesterfield capitonné ? Loin de traîner les bons vieux stéréotypes culinaires sur le whisky La Maison du Whisky, qui avec 60 ans d’existence peut se vanter d’avoir de la bouteille dans le domaine des spiritueux, vient de dévoiler sa nouvelle enseigne rue Tiquetonne en coloc’ avec La Maison du Saké ouverte en 2015. 

Un tour du monde des spiritueux en un lieu

Sur les étagères en bois clair qui semblent avoir été rangées par Marie Kondo, des spiritueux de toutes espèces où se côtoient Mezcal et Calva, rhum, single et pure malt. Pas de discrimination : toutes les couleurs, toutes les origines. On fait même de l’âgisme sans malaise, en vous demandant si vous le préférez jeune (avec un goût plus prononcé pour la matière première, céréalière) ou plus âgé (pour une expression plus forte des bois du fût). 

On vous aiguille avec précision entre un single malt écossais, un Amrut indien ou vers des caves bio françaises. Vers des bouteilles collector de Chivas ou de Grants cryogénisées depuis leur coup d’éclat des sixties. Ou des whiskys venus du Japon, dont l’influence sur la pop culture a réveillé l’intérêt pour des bouteilles arrivées il y a pourtant 20 ans sur les étagères des cavistes européens. C’est ce qui se joue d’ailleurs à droite de la boutique, à La Maison du Saké ouvert en 2015 et avec qui La Maison du Whisky vient d’entamer sa coloc’. 

Tenter l’expérience Lost in Translation

On y découvre, si l’on en doutait encore, que cet alcool de riz n’est pas ce digestif servi entre deux perles de coco dans un verre dévoilant une femme nue. Mais une boisson minérale, qui peut être moderne et fruitée à siroter comme à l’apéro, plus traditionnel et minéral ou encore nature, à base de levures naturelles qui dévoile un éventail aromatique barré. 

De Tokyo à la rue Tiquetonne, l’expérience Lost in Translation peut se poursuivre à l’arrière de la boutique, au restaurant étoilé ERH (menu 7 étapes et pairing mets-saké) ou encore au sous-sol au Golden Promise, bar et lieu d’archives liquides avec bouteilles uniques au monde et service de Bottle Keep, pour qui voudrait y entreposer sa bouteille et venir se servir un 2cl en écoutant un air de jazz (stéréotypes culinaires on a dit ?)

-> La Maison du Whisky x La Maison du Saké

La Maison du Saké

11 Rue Tiquetonne, 75002 Paris
Journaliste
0 article par :
Raphaëlle Elkrief

Ibrik Kitchen

Popains, Paris

Piquette, la cave où manger et trinquer

Carmelo, Lyon

Ce que mijote Pierre Jancou dans la nouvelle adresse de Chambre Noire

Le dwich au pastrami qui comble (enfin) nos envies

Robert, Paris