Popeyes : le poulet frit de Louisiane débarque en France

Après les donuts de chez Krispy Kreme, c’est le fameux poulet frit Popeyes qui s’aventure dans une expédition trans-Atlantique pour venir régaler les gourmets, fans de cuisine américaine. Le premier concurrent de KFC, né et grandi en Louisiane – la terre incontestée du poulet frit, est réputé pour une spécialité : le Chicken Sandwich Popeyes, un burger bien entendu composé de son produit phare. La recette d’origine, du poulet mariné pendant douze heures dans un mélange d’épices cajun traditionnelles, pané à la main, qui est servie aux Etats-Unis sera légèrement différente dans l’Hexagone. Pour s’adapter à sa clientèle française, l’enseigne proposera plusieurs versions de ses produits, sans dénaturer leur ADN culinaire. On retrouvera notamment du Cantal à la place du cheddar, mais aussi un burger végétarien à base d’haricots rouges.

L’ouverture parisienne tant attendue est annoncée au 1er février 2023 dans le 10ème arrondissement, et on en salive d’avance. L’objectif d’ici 2030 serait d’implanter 300 restaurants, notamment à Lyon et Marseille. Attendons de voir si la sauce prend !

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Alerte sucrée : Le roi des donuts fait sa grande entrée en France

Et si on avait mis la main sur la meilleure recette de poulet frit au croustillant sans pareil ?

Mosugo : deux nouveaux spots pour le temple du poulet frit

Gri gri: la nouvelle adresse de poulet frit ensorcelante

On a goûté le Kent : le burger Blend relevé au bourbon Buffalo Trace

À Nice, 21 Paysans met à l'honneur les semences maralpines

Florent Ladeyn, la Flandre au corps, fait sa révolution sauvage