On a concocté le programme parfait pour célébrer El Día de Muertos à Paris

Nul besoin de traverser l’Atlantique pour fêter dignement le Jour des Morts dans la plus pure tradition mexicaine. Des adresses ( plus ou moins ) secrètes et des évènements spécialement organisés pour l’occasion animeront la capitale ce week-end et début de semaine prochaine. Car si le jour officiel est mardi, les festivités s’égrènent sur plusieurs jours.

À commencer par une dégustation d’accords chocolat / Mezcal, organisée au restaurant Itacate par le festival Que gusto ce dimanche à 16h30. L’association des deux saveurs, très évocatrices de la culture mexicaine, est prometteuse !  

Quant aux tacos, autre monument culinaire mexicain, nous avons dégoté la meilleure adresse de Paris, testée et approuvée sans modération aucune. Il faut s’attabler chez El cartel del Taco qui se vante de servir les meilleurs de Paris. Et on leur donne raison ! Al Pastor, Carnitas, Nopales, Suadero … le seul problème sera de choisir ( ou pas ! )

Mardi, filez chez Acqua e Farina, où nous vous avions déjà recommandé le Brunch Drag Queen. Dès 11h, délices en tout genre et show au menu. La queen sera Lolita Banana, vedette mexicaine qui rendra hommage à Frida Kahlo.

L’occasion toute trouvée pour évoquer l’incontournable artiste, et l’exposition qui lui est dédiée au Palais Galliera, « Frida Kahlo, au-delà des apparences ». Loin des clichés et du culte qui lui est voué, le musée de la mode célèbre une Frida intime, ultra contemporaine, comme on ne l’avait jamais vue jusque alors.

En cuisine, on ne saurait que trop vous recommander de préparer El pan de los Muertos, qui se mange traditionnellement tous les 2 novembre. Son ancêtre à la période préhispanique s’appelait le pain de papillon « papalotlaxcalli » – d’où les motifs sur la surface – confectionné comme une offrande au même titre que le maïs grillé Izquitil ou les papillotes amérindiennes appelées Tamales. Le miel et l’amarante étaient souvent ajoutés à la préparation, car ces aliments étaient considérés comme d’essence divine. L’équivalent aujourd’hui a une texture proche de la brioche, sur lequel on saupoudre un peu de sucre ou du sésame et qu’on aromatise parfois à la fleur d’oranger. Un met plus qu’appétissant dont nous vous livrons une recette locale juste ici !  

Les retardataires auront tous le loisir de s’encanailler au Parc Floral de Paris les 5 et 6 novembre pour « Un día de Muertos à Paris » organisé par l’association México à Paris pour une 8ème édition ! Animations, ateliers, concerts, danse qui garantissent dépaysement et joie !

Javier Piña

Et puisque tout le reste de l’année nous ne sommes pas punis, on vous recommande chaudement l’épicerie Mi Tiendita ( ma petite boutique ) dans le quartier de Pigalle, dont tous les produits sont disponibles en ligne. Non loin, sur la butte Montmartre, il faut passer une tête chez Tienda Esquipulas (du nom d’une petite ville du Guatemala), la boutique de déco qui nous paye un aller direct pour l’Amérique Centrale. Pour les riders, le collectif Cadencia CC organise régulièrement des virées à vélo avec des escales choisies pour sillonner l’Île de France et célébrer toutes ses pépites latines.

Vous savez tout. Cap sur le Mexique !

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Trois spots à ne pas manquer sur la côte irlandaise

Balade arty parmi les artisans bruxellois

On vous embarque pour 48h cocooning dans le Marais à Paris

Les plus belles randonnées à faire en France

Où poser ses valises en France en fin d'année ?

Découvrir la côte irlandaise entre terre et mer

48h à Arles : suivez le guide