Florent Ladeyn, la Flandre au corps, fait sa révolution sauvage

Il parle de terroirisme. Un néologisme qui est d’abord apparu dans le langage vinicole avec l’arrivée des productions natures et biodynamiques. Une nouvelle façon de mettre en avant l’attachement farouche à un territoire face à la standardisation du goût.
Un terroirisme donc, qui lie intimement Florent Ladeyn à la Flandre, une terre commune à la France et à la Belgique, où il va puiser une variété infinie de saveurs herbacées. Les plantes sauvages sont pour lui la promesse de repenser la cuisine, et de l’ancrer dans la typicité d’une région partagée entre plaines et de rivages.

Ce printemps va être le terrain de la nouveauté pour le chef qui ouvre plusieurs adresses et assure une connexion saine avec ses producteurs.
Pour commencer à Bruxelles, le 7 avril prochain, Klok sera situé au rez-de-chaussée de l’Hôtel à La Grande Cloche, le plus ancien établissement hôtelier en activité de la capitale belge. Une large terrasse, un généreux brunch, une expérience « Les Yeux Fermés » le soir assureront une ambiance décontractée et conviviale.
Quant à l’institution BierBuik, l’estaminet brewpub nouvelle génération crée par Florent Ladeyn, elle s’installe sur la Grand-Place de Béthune dans les Hauts-de-France mi-avril et en mode guinguette hors les murs à La Friche de Marcq-en-Barœul le 1er mai. L’occasion toute trouvée de découvrir la street-food revisitée par le chef, typiquement flamande. On en est nord de faim !

-> Klok
10 Place Rouppe 1000 Bruxelles – Belgique
Ouvert du mardi au samedi soir
-> Bierbuik
10 Grand-Place 62400 Béthune
Ouvert du mercredi au dimanche midi et soir et en continu le week-end
-> La Friche Gourmande – Comptoir Bierbuik
90 rue Nationale 59700 Marcq-en-Barœul
Ouvert du mardi au samedi soir et dimanche de 12h à 22h

Photo : Anne-Claire Heraud

Florent Ladeyn l'homme sauvage

Une cuisine heureuse par René Redzepi

Anne-Claire Héraud, photo-reporter de la cuisine conviviale, solidaire et durable

Food tour dans Bruxelles avec Whoogy's qui nous partage ses must eat

We are Ona lance son premier pop up aux États-Unis

Jolia, l'adresse du partage et de la fête à l'orientale

On a testé des tacos sushis et c'était pas mal du tout