L’éminence ambrée

Punch, daïquiri, piña colada… Longtemps cantonné à être une base de cocktail, le rhum s’est progressivement fait une place à la table des singles malts et autres alcools de dégustation. Tel est le cas du Rhum Eminente, lancé par Moët Hennessy. Un liquide ambré conservé dans une bouteille en verre (recyclable) texturé imitant la peau de crocodile, l’animal totem de Cuba dont le rhum Eminente semble être le secret le mieux gardé.

Reconnu sur la scène internationale, il n’a fallu que quelques décennies au rhum pour devenir un élément phare de la culture locale cubaine, de son identité nationale et patrimoniale. Dans cette île des Caraïbes où le rhum hispanique a vu le jour vers les années 1860, la culture du sucre de canne, à la base de la création du rhum où il est transformé en mélasse, fait figure de fierté nationale. Ici, dans un écrin de nature sauvage, les savoir-faire traditionnels se passent de Maestros Roneros en Maestros Roneros (Maîtres Rhumiers). Et la qualité des sols vient donner à chaque rhum des propriétés particulières. À l’Est de Cuba, il est fort et vif, le plus souvent proposé en cocktails. À l’Ouest, il est délicat et fruité, propre à se déguster seul. Au centre, dans la province de Villa Clara où Eminente est produit, il réunit le meilleur des deux mondes. Idéal à la fois sec, sur glace ou en cocktails, le rhum Eminente revendique des arômes complexes et gourmands, et des notes puissantes : café fraîchement torréfié, confiture de lait, amandes grillées ou cacao…

Une histoire d’aguardiente

À l’origine de ce travail d’équilibriste, une rencontre. Celle entre un duo de Moët Hennessy et de César Martí. Ce dernier n’est pas seulement le plus jeune Maestro Ronero du pays, c’est aussi un petit génie. Si César Martí fait aujourd’hui partie des quelques dix Maîtres Rhumiers que compte l’île, son amour pour cette boisson est avant tout une histoire de famille. L’homme a grandi entouré de champs de canne à sucre, apprenant les techniques et savoir-faire auprès de ses grands-parents et de ses oncles. Un savoir-faire traditionnel, qu’il complètera par des études de physique et d’ingénierie et d’une formation auprès de José Navarro Campa, l’un des grands noms du rhum cubain. Il lui faudra neuf ans seulement pour devenir le plus jeune Maître Rhumier de l’île, une référence. Entre traditions anciennes et maîtrise des techniques de pointe, César Martí a une ambition : faire renaître le rhum cubain du XIXème siècle en s’inspirant de la richesse de ses arômes, auquel il apporte de la complexité à travers l’art d’assembler les aguardientes, eaux-de-vies de cannes cubaines. Sa proposition d’assemblage (deux tiers d’aguardiente et un tiers de rhum léger) donne à Eminente toute sa complexité aromatique qui fera très rapidement son succès.

Sur la route du rhum Eminente

Pour aller à la rencontre du rhum Eminente, Moët Hennessy vous donne rendez-vous sur l’île de Cuba, depuis une faille spatio-temporelle cachée dans une impasse du Marais, à quelques encablures de la place des Vosges. Derrière deux portes en bois, un Paladar. Un lieu comme il n’en existe que dans la culture cubaine et qui désigne ces restaurants tenus par des familles au sein même de leur habitation. On y trouve le meilleur de la cuisine locale, traditionnelle et faite maison. À plus de 7000 km de l’île, en plein Marais, c’est cette expérience qu’a voulu proposer la marque de rhum Eminente qui après avoir installé dans le 5e arrondissement son Hôtel Eminente l’hiver dernier, revient début 2023 avec la promesse d’une expérience immersive de dégustation réunissant bar et table, où passer une soirée.

Dans ce lieu résonne toute la diversité de l’île caribéenne, du rhum à la gastronomie en passant par l’art, la littérature et la décoration. Le bar a été entièrement orchestré par Lucas Madani du cabinet Hauvette et Madani, récemment nommé dans le Top 100 des architectes d’intérieur par AD Magazine. Une expertise qui se retrouve également derrière le bar, où des mixologues de toute l’Europe viendront se frotter aux saveurs du rhum Eminente. Chaque mois, ce sont trois nouveaux cocktails inédits qui viendront compléter les créations permanentes, inspirées de deux Paladares de la Havane.

D’un côté le Pomelo Daïquiri, un daïquiri clarifié et revisité au pamplemousse. De l’autre le Eminente Canchánchara, qui twiste un classique cubain (miel, citron vert et rhum) avec du café. Réinventer des classiques de la gastronomie cubaine, c’est ce qui se joue aussi dans la salle à manger, et plus précisément en cuisine. Pour une expérience gastronomique totale, Eminente a choisi de convier des chefs à qui ils donnent la liberté de réinterpréter les classiques de la cuisine de la Havane. Yuca, agrumes, bœuf, haricots, épices, mélanges sucrés-salés : le premier chef à prendre les commandes de la cuisine est Julien Sebbag, jeune talent Gault&Millau et l’un des visages les plus connus de la jeune génération de chefs engagés.

Il proposera, entre autres mets, un tacos de daurade en tartare, yaourt relevé à la coriandre et au citron vert. Ou encore des gambas snackées, sauce aux noix de cajou et miso, piments rouges et crumble au café cubain. Au milieu des photos d’époque, du mobilier chiné et des clins d’œil venus raconter l’histoire de Cuba, Casa Eminente joue la carte du « tourisme expérientiel », tel que pratiqué par les Paladares depuis des décennies. Chaque week-end, Casa Eminente organise des masterclasses sur le rhum cubain ou des ateliers mixologie autour du rhum Eminente pour devenir un vrai Maestro Ronero (Maître Rhumier). Avant de repartir, n’oubliez pas de faire un tour à la boutique, où shopper des produits d’épicerie fine de Cuba. Pour un aller- retour garanti sans jetlag.

Casa Eminente
6 impasse Guéménée
75004 Paris
Plus d’informations : Casa Eminente

-> En partenariat avec Eminente

Journaliste
0 article par :
Raphaëlle Elkrief
Raphaëlle Elkrief est journaliste lifestyle et société. De manière générale, les sujets qu’elle traite n’ont rien à voir les uns avec les autres. Outre son amour pour la Côte d’Azur, elle est fanatique d’Enrico Macias.

Florilège de spiritueux pour les fêtes

Château de Pommard lance ses dégustations en ligne

Aubert & Mathieu ont le vin en poupe

Restaurateurs.trices: le moment de s’inscrire pour participer à We Love Green est arrivé !

Des vins Alacarte

Tout savoir des secrets de la cuisine chinoise

Notre sélection de cadeaux pour un Noël de gourmet