Le condiment star de Tunisie entre au patrimoine immatériel de l'humanité

Après l’emblématique baguette de pain, c’est la harissa de Tunisie qui entre dans le prestigieux patrimoine immatériel de l’Unesco. Ce condiment confectionné à base de piments séchés au soleil, d’épices fraîchement préparées et d’huile d’olive, est une fierté nationale qui mérite une valorisation culturelle à la hauteur de sa popularité.

La harissa, et le piment en règle générale, est un produit d’une richesse culinaire infinie, subtile et qui inspire de nombreux chefs. Il s’installe aussi progressivement sur l’étagère de nos cuisines et dans nos plats fait-maison en quête de saveurs relevées, de quoi nous donner envie de vous recommander quelques références en la matière !

Photo : Samir Ben Rahma

En commençant par la boutique Penny and Ka, fraîchement ouverte dans le 10ème arrondissement de Paris. Ici, le piment est roi puisque vous y trouverez le plus large choix possible de sauces piquantes, une cinquantaine de références soigneusement sourcées par les deux créatrices des lieux, Aurika et Elodie. Les deux jeunes femmes vous concoctent une sélection de produits aux petit oignons, personnalisée, notamment pour celles et ceux qui s’aventureraient à reproduire l’expérience Hot Ones hostée par Kyan Khojandi : toujours plus sur l’échelle de Scoville ! Un rayon fourni et alléchant de fromages et charcuterie vient compléter l’offre inédite de Penny and Ka, pour des accords détonants et surprenants, dont, on vous l’assure, vous nous donnerez des nouvelles ! Bonus de la maison, et non des moindres : un service de restauration le midi sur mesure, composés avec les ingrédients du jour : sandwichs et plats chauds qui explorent les multiples façons de consommer épicé !

Pour enrichir votre épicerie maison, on ne saurait que trop vous recommander de faire le plein à La Plantation. Nous avions rencontré les fondateurs, Nathalie Chaboche et Guy Porré, qui nous avaient ouvert les portes de leur paradis épicé au Cambodge, où l’on produit notamment le fameux poivre de Kampot. Mais la marque développe toutes sortes d’épices, et propose une large gamme autour du piment : piment blanc, oiseau vert ou rouge, en poudre, fruits entiers ou sauces. Un présent tout trouvé pour les fêtes !

Nous vous en parlions il y a quelques semaines ! Le chef Youssef Gastli revient à ses racines tunisiennes et sa cuisine unique en ouvrant sa deuxième table dans la capitale : Dune, l’adresse où il fait bon et beau de déguster des recettes traditionnelles revisitées avec subtilité. La harissa y est indéniablement mise à l’honneur, comme étendard de la richesse culinaire tunisienne. Un coup de soleil en plein mois de décembre !

Enfin, pour celles et ceux qui ont des ambitions culinaires à domicile, nous vous livrons ici, la recette improbable mais néanmoins délicieuse des polpettes d’agneau par Antoine Teychené qui officie chez Tuba à Marseille. Allez, nous vous révélons le secret bien gardé : un bouillon de tajine, et bien sûr, quelques cuillerées de harissa … à vos fourneaux.

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Couscousmania : le grain de folie marseillais

L'histoire du poivre Kampot

Dune, la nouvelle table de Youssef Gastli

Et si on avait enfin trouvé la meilleure recette des polpettes d'agneau ?

Jolia, l'adresse du partage et de la fête à l'orientale

Les adresses à connaître pour fêter le Nouvel An lunaire !

D'attaque pour un concours de mangeur.euse.s de piments ?