Le Bounty disparaît des boîtes Celebration au Royaume-Uni

La barre chocolatée à la noix de coco n’a jamais fait l’unanimité. Le Bounty, tant de fois décrié, a été débouté de l’assortiment festif dans lequel il côtoyait des camarades nettement plus populaires, tels que le Mars, le Sneakers ou encore le Twix version miniature. Après un sondage effectué auprès des britanniques, qui sont  39 % à souscrire au retrait de la gourmandise maudite, le groupe Mars qui produit la boîte rouge depuis 30 ans a cédé à la pression. Au Royaume-Uni, une série limitée pertinemment appelée « no Bounty », est désormais disponible. 

Sauf que nombreux sont les consommateurs contrariés par l’éviction de leur chocolat préféré. Le hashtag #SaveBounty est apparu sur les réseaux sociaux et les aficionados s’insurgent. D’autres, au contraire, profitent de la crise pour revendre des Bounty miniatures sauvés de la pénurie sur EBay jusqu’à 25 livres sterling l’unité. Tout de même. 

Un marché parallèle qui fait déjà des émules… Et vous, combien débourseriez-vous, pour retrouver votre bonbon préféré ? 

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Se taper du mukbang ASMR

Discuter le bout de gras

Le jour où je suis devenu critique gastronomique

Omnivore 2016

J’ai testé le régime gras et j’ai adoré

Se taper un resto solo

Cookbook : l'art et le processus culinaire