Cap sur le Lubéron à l'Hôtel de Tingry où s'offrir la vie de cour cet été

Voilà un hôtel (très) particulier aux allures de palazzo italien qu’on a bien eu du mal à quitter. Et pour cause il est possible d’y vivre son propre conte de fées.

La vie de cour ça se mérite. Il faut se hisser sur les hauteurs du village de Ménerbes pour accéder à l’Hôtel de Tingry où le temps semble s’être arrêté. Derrière sa bâtisse du 18ème siècle, on est projetés dans la Provence d’antan. On déambule d’une pièce à vivre à une autre en nous attardant sur les tapisseries, détails de mobilier d’époque, vaisselier plein à craquer de services dépareillés ou encore sa majestueuse cuisinière et son fourneau d’antan.

Un lieu chargé d’histoire à deux pas de la maison de Dora Maar

Il faut dire que cette demeure était une belle endormie réveillée par des passionnés de patrimoine. Sous la houlette de Dominique Imbert, fondateur de la collection Pierres d’Histoire, elle a rejoint la liste d’adresses d’exception auxquelles ils ont offert une seconde vie en devenant bed and breakfast.

Des mains de prestigieuses familles des siècles derniers, ses clés sont passées à celles d’une mécène américaine et amie de Dora Maar (photographe et peintre ex-épouse de Picasso, ndlr), Nancy Negley, avant d’atterrir entre celles des mains de la Fondation Mérimée, un organisme œuvrant pour la sauvegarde et la pérennisation des monuments historiques français. 

Les nôtres, c’est Florence, concierge des lieux, qui nous les remets en présentant les 4 chambres à l’étage baptisées d’après les personnalités qui ont contribué au rayonnement de l’Hôtel de Tingry.

Salle de bain privative pour toutes, douche — à double pommeau… — pour la Nancy, baignoire pour les autres. Ce qu’on retient aussi, une literie qui ferait se retourner de jalousie les ducs du village dans leurs tombes mais surtout, une vue imprenable sur les environs. La même qui s’offre à nous depuis la piscine accolée à l’orangerie dans la cour intérieure dont on ne se lasse pas.

Un service sur mesure digne d’un cinq étoiles

Au petit matin, les petits déjeuner sont servis dans de jolis paniers en osier que l’on emporte au lit si l’on souhaite, sur l’un des balcons pour profiter des premiers rayons de soleil, en bref, où bon nous semble puisqu’ici (presque) tout est possible.

Organisation de repas par des chef.fe.s locaux à domicile, de pique-nique en extérieur, de balades à vélo, de visites dans les meilleures adresses du coin… Il n’y a qu’à demander pour vivre le séjour rêvé. Enfin, que l’on y vienne pour s’y retirer seul, à deux ou à plusieurs, il est possible de louer la maison rien que pour soi. 

-> Réservation à partir de 298 € la chambre pour deux nuits minimum petit-déjeuner compris.
-> www.pierresdhistoire.com

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

La retraite de yoga les pieds dans l'eau à s'offrir avant cet été

Le Sud, nouveau spot ensoleillé sur la Côte d'Azur

Ace Hotel London

W San Francisco

L'hôtel qui nous donne envie de rester en hiver

Le plan ciné pop-corn et nuit à l’hôtel du moment

Une Saint-Sylvestre face au Sacré-Cœur à l'Hôtel Rochechouart