Reconnaître les traces de pas d'animaux dans la neige

L’hiver est le moment idéal pour suivre et comprendre l’itinéraire des animaux : de l’écureuil bondissant au renard balayant la neige de sa longue queue, cette période peut offrir un spectacle bien singulier. Partez en balade tôt le matin car si l’épaisseur de la neige accentue la visibilité des traces, le vent les efface vite.

La marmotte

La marmotte vit en altitude entre 1000 et 2500 mètres. Elle aime les alpages ensoleillés et reste toujours aux aguets pour éviter ses prédateurs. Dès qu’un prédateur approche, elle prévient ses semblables grâce à son sifflement strident. Bien que curieuse, elle passe beaucoup de temps dans son terrier où elle hiberne pendant six mois. Elle se déplace par bonds un peu comme le lapin.

Le choucas

Le choucas est une espèce d’oiseau proche du corbeau au plumage noir et gris. C’est un animal communicatif (voire bruyant) et très sociable. Certaines personnes réussissent même à les apprivoiser ; on appelle cela le phénomène de l’empreinte. Le choucas est omnivore et se nourrit de céréales, de fruits de légumes et d’insectes. Il passe ses nuits dans des arbres « dortoirs » parmi d’autres oiseaux qu’il accompagne en hiver en quête de nourriture.

L’écureuil

L’écureuil vit le jour et se sert de sa longue queue qui fonctionne comme un parachute lorsqu’il saute de branches en branches. Dès la fin de l’été, il amasse des provisions (noisettes, pignons de pin, glands…) qu’il cache non loin de son habitat. Il revient chercher sa nourriture pendant l’hiver et les graines oubliées servent à la régénération de la forêt. Il se déplace par petits bonds légers et rapides, c’est pourquoi on ne remarque ses traces que sur les terrains souples ou après une chute de neige.

L’hermine

Bien qu’on la confonde parfois avec la belette, l’hermine est pourtant plus grande et sa queue se termine par un pinceau en poils noirs. En hiver, elle trouve refuge dans le creux d’un arbre ou une galerie de taupe et reste active nuit et jour. Elle se nourrit de petits oiseaux et de leurs oeufs, d’insectes ainsi que de fruits. L’hermine se déplace en petits bonds gracieux grâce à son corps mince qui lui donne une allure élégante.

Le renard

Le renard est peu apprécié des fermiers puisque c’est un chapardeur qui n’hésite pas à voler les poules ou les lapins lorsqu’il doit subvenir aux besoins de ses cinq ou six renardeaux. En règle générale, il se nourrit surtout de mulots, de souris, ou même d’écrevisses. En hiver, le renard ne séjourne dans son terrier que pendant la période de reproduction et préfère rester dehors et dormir à la belle étoile. Contrairement à celle du chien, la marche du renard forme une piste régulière.

Journaliste
0 article par :
Déborah Pham
Co-fondatrice de Mint et du restaurant parisien Maison Maison. Quand elle n’est pas en vadrouille, elle aime s’attabler dans ses restos préférés pour des repas interminables arrosés de vins natures. Déborah travaille actuellement sur différents projets éditoriaux et projette de consacrer ses vieux jours à la confection de fromage de chèvre à la montagne.
Illustratrice
0 article par :
Frédérique Vernillet
Frédérique est animée par son désir insatiable de dessiner. Elle est obsédée par la beauté du geste, l'alliance de la grâce et de la sauvagerie, l'envie de fabriquer des images à la fois attirantes et terrifiantes.

Incroyable mais vrai, un morceau de Calanques navigue sur l’eau à Marseille

Suisen, l'art du soin à la japonaise

Tapas : merci l'Andalousie

J’ai survécu aux vendanges de l’enfer

Earth Porn

Regard(s) sur le monde à géographie variable

Phoenix garden