Deux expos à ne pas manquer à la Fondation Louis Vuitton

Cet été, la couleur est reine à la Fondation Louis Vuitton : qu’elle soit explosive, enveloppante, déroutante ou impertinente, elle envahit le bâtiment de bois et verre niché dans le bois de Boulogne.
Deux expositions sont à l’affiche jusqu’au 29 août : Simon Hantaï, le centenaire et La Couleur en Fugue.

La première rend hommage au peintre français d’origine hongroise, de sa période « écriture rose » à ses spectaculaires Monochromes. Des œuvres d’Henri Matisse, Jackson Pollock ou Daniel Buren ponctuent le parcours de visite, nous racontant l’histoire des inspirations et des amitiés du peintre.

La seconde porte parfaitement son nom, car la couleur investit l’espace en trois dimensions, sortant symboliquement comme physiquement du cadre. Les cinq artistes exposés – issus de la scène internationale et de générations différentes – dialoguent avec l’architecture de Franck Gehry en proposant une liberté nouvelle d’expression qui trouve toute sa place dans ce musée aux volontés avant-gardiste.

La Fondation organise la dernière nocturne de la saison le vendredi 1er juillet à partir de 19h. L’occasion de visiter les deux expos – accompagnés de médiateurs culturels qui vous en révéleront toutes les anecdotes – de profiter de la terrasse panoramique et de la carte rafraichissante de la Cantine du Marché.

-> Pour l’ensemble des expositions, de 10h à 20h,
billet plein tarif 14 €
-> Nocturne du 1er juillet, réservation possible de 19h à 21h30, billet plein tarif 10 €

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Manger au musée : la tendance qui s'installe dans la capitale

Maison Matisse plante le décor

Sarah Moon au Musée d’Art Moderne de Paris

Une exposition célèbre les icônes des années folles à Paris

Le premier solo show de Marguerite Piard à la galerie Maestria

Ruinart et l'artiste Eva Jospin s'exposent au Carreau du Temple

Sulo, puzzles graphiques