Explore Carthagène

25 novembre 2019

City guide

Article extrait de Mint #16

Texte : Hélène Rocco
Photos : Camila Gutierrez

Au nord de la Colombie, la côte Caraïbe dévoile une mer turquoise, des plages idylliques et se complait dans une certaine torpeur. Nous posons nos valises à Carthagène des Indes, cité mythique ourlée de remparts. Celle qui se dressait jadis contre les pirates accueille désormais à bras ouverts les touristes venus du monde entier. On découvre ses ruelles colorées et on recherche la fraîcheur à l’ombre des nombreux patios que comptent les maisons coloniales. De temps à autre, une brise marine vient nous surprendre. À quelques encablures du centre historique, le quartier bohème de Getsemani nous charme par son authenticité. Le soir, les toits-terrasses ondulent au rythme des musiques latinos. Quand nous quittons la ville, c’est pour nous aventurer dans le parc national de Tayrona, peuplé d’une faune tropicale, ou pour se la couler douce sur les îles ponctuées de cocotiers. Tout un programme.

LE LIT

Casa Pizarro

Situé sur une place ombragée du quartier de Getsemani, ce boutique-hotel s’organise autour d’un patio colonial. Face à un mur verdoyant s’étend une piscine longiligne. Sur le toit-terrasse, il y a même un jacuzzi. Les chambres, elles, disposent de lits immenses et sont décorées avec goût. Parfait pour les petits budgets.

Carera 10b n°2556, Getsemani

Tcherassi Hotel & Spa

Dans le quartier central de San Diego, ce manoir de l’époque coloniale s’est transformé en hôtel de luxe. Au rez-de-chaussée, on découvre un restaurant gastronomique italien tandis que sur le toit, à côté de l’une des piscines (il y en a 4), on se régale de spécialités orientales. Et quand l’envie d’être bichonné vous prend, rendez-vous au spa pour un soin réconfortant.

Calle del Curato n °38-99, centre historique 

Casa San Agustin

Dessiné autour d’un ancien aqueduc, cet hôtel haut de gamme est un refuge au cœur de la ville. La façade en ivoire est ornée de balcons fleuris. Spacieuses, les chambres offrent, au choix, une vue sur le jardin intérieur ou sur les toits de la vieille ville. Enfin, le restaurant ALMA est une destination à part entière. Goûtez à l’assiette de fruits de mer (20 euros) : l’heureux mariage du homard et du poulpe ne vous laissera pas de marbre.

Calle de la Universidad No. 36, centre historique 

LA TABLE

Celele

Fondé par deux jeunes chefs – Jaime Rodríguez et Sebastián Pinzón – Celele est un néo-bistrot qui met à l’honneur la cuisine des Caraïbes. Avant d’ouvrir, les chefs ont sillonné les villages reculés à la recherche de techniques et de recettes ancestrales. Une table créative, locavore et vraiment réjouissante.

Calle del Espíritu Santo, Cra. 10c, 29-200

Donjuan

Tenu par le chef Juan Felipe Camacho, très célèbre en Colombie, ce restaurant design dévoile de grandes lampes tissées, d’immenses étagères remplies de bouteilles et un hypnotique sol en damier. Côté cuisine, les assiettes méditerranéennes sont aussi chic que locavores. Les vrais stars ici, ce sont les produits et en particulier les fruits de mer qu’on retrouve dans les risottos. Pensez à réserver !

Calle del Colegio 34-60 Local 1

La Vitrola

Avant même de commencer à lire ceci, réservez une table. Ce restaurant de fruits de mer est sans doute le plus célèbre de la ville et rien que pour le décor d’inspiration cubaine, c’est mérité. Commandez le mérou au tamarin et à la sauce piquante et savourez-en chaque bouchée au son d’une musique de la Havane.

Cra. 2, 33-66

El Boliche Cebichería

Le restaurant, petit et charmant, semble presque plongé dans l’obscurité. On y sert de très bons ceviches chauds ou froids, au lait de coco et à la mangue. À accompagner d’un mojito ou d’une citronnade rafraîchissante.

Cra. 8, 38-08

La esquina del Pandebono

Notre spécialité préférée ? Le pan de bono, un pain colombien à la farine de maïs ou de manioc et au fromage. Partout dans le pays, on le mange quand il est encore chaud. Cette échoppe traditionnelle en prépare de très bons et on vous conseille de prendre avec ça un jus de fruits à emporter.

Calle San Agustin, 35 – 78

LE VERRE

Alquimico bar

Déployé sur trois étages, ce bar à cocktails exhibe ses bocaux de rhum en macération et son toit-terrasse avec panache. Les serveurs en chemise rouge à fines rayures préparent des breuvages latinos, à grands coup de mezcal, de caipirinha et de fruits frais. À siroter sous les lampions.

Calle del Colegio, 34-24

Townhouse

Sur le toit de l’hôtel Townhouse se trouvent deux piscines, aussi accessibles aux clients du bar. Rien que pour ça, l’adresse mérite que l’on s’y arrête. Comme il n’y a pas de réservation, pensez à venir tôt si vous rêvez d’un cocktail avec vue.

Cra. 7, 36-88

LA GLACE

La Paletteria

Si, depuis toujours, vous ne jurez que par les glaces à l’eau, une halte à la Paletteria est indispensable. Il vous faudra choisir parmi 45 parfums, allant du dulce de leche à la noix de coco en passant par le corossol. On sait, vous n’avez pas une vie facile. 

Cl. 35, 03-86

Gelateria Paradiso

Sous ses airs de salon de thé rose bonbon, l’adresse cache bien son jeu. On y savoure les meilleures glaces de Carthagène et vu la chaleur permanente, c’est une excellente nouvelle. Pour faire comme les locaux, optez pour une glace au lulo (un fruit acidulé). Sinon, le banana split se défend bien.

Esquina Carrera 5 Calle 36

LA BOUTIQUE

Casa Chiqui

On ne vous promet pas que vous ressortirez les mains vides de cette boutique design. Le sol est recouvert ici et là de sublimes tapis. Du sac à main élégant en fibre naturelle aux sandales à breloques, en passant par des coussins brodés, tout ici, demande à ce qu’on l’admire. Faites à la main par des artisans issus de communautés indigènes de l’Amazonie, les collections sont toujours réussies.

Calle de la Universidad No. 36-127 

Artesanias de Colombia 

On trouve dans cette boutique de l’artisanat venu des quatre coins du pays. Bijoux, sacs en bandoulières, chapeaux : parfait pour ramener des souvenirs à la dernière minute si on n’y a pas pensé plus tôt.

Calle del Arzobispado

LES DÉCOUVERTES

Le parc Tayrona

À cinq heures de route de Carthagène, le parc national de Tayrona mêle forêts et eaux cristallines. On sillonne les sentiers à pied, au son des singes hurleurs et on croise les doigts pour tomber nez à nez sur un tapir. Prévoyez un jour sur place et de bonnes chaussures de marche.

La plage de Cabo San Juan

C’est la plus belle plage du parc mais aussi la plus reculée. Comptez 2 heures de randonnée pour l’atteindre (et autant pour le retour vers les voitures et les bus). Elle compte un restaurant et un camping peuplé de hamacs : le matin, elle est plus déserte.

La plage de La Piscina

À 30 minutes de Cabo San Juan, cette plage est plus aérée et l’eau y est plus paisible. Parfait pour se détendre avant de reprendre la randonnée sous le soleil des Caraïbes.

L’Archipel du Rosaire

Au sud de Carthagène, l’archipel du Rosaire a tout pour plaire. Composé de 27 îles, il est entouré d’une barrière de corail. On peut le visiter à la journée en bateau mais si vous aimez le calme, réservez une nuit sur place : à vous les plages désertes au coucher du soleil.

Barú

Avec ses magnifiques plages de sable blanc, ses fontaines d’eau douce et ses poissons colorés, Barú accueille de nombreux touristes. À 16 heures, quand les bateaux repartent, les plages se vident et deviennent paradisiaques.

 Isla grande

La plus grande des îles de l’archipel – et aussi la plus fréquentée – cache un lagon en son sein, qui se visite avec un guide local. À la tombée de la nuit, on voit même apparaître du plancton bioluminescent. Inoubliable.

Les îles de San Bernardo

À 1h45 en bateau de Carthagène, ces dix îles sont un paradis de sable blanc. L’aller-retour à la journée est trop compliqué : il est nécessaire de passer une nuit sur place. Réservez à l’avance !

Mucura

La sublime île de Mucura fait partie de l’archipel de San Bernardo et est principalement visitée par les Colombiens en raison de sa distance avec Carthagène. Les pieds dans l’eau, on savoure une limonada de coco voire une langouste entière avant d’aller s’initier à la plongée ou un autre sport nautique. 

Y aller : vol Air France direct de Paris à Carthagène à partir de 1044 euros l’aller-retour. Avec Lufthansa et une escale à Francfort, vol aller-retour à partir de 500 euros.

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *