Paris retrouvé

Mais dis-donc, t’as changé, non ? Tes rues sont plus tranquilles, tes habitants plus calmes, tes parcs plus sauvages… Cet été, Paris retrouve son esprit de village. On redécouvre ses placettes arborées, ses guinguettes sur les quais, ses terrasses improvisées. Allégée de ses touristes et remplie de vélos, la capitale sera une destination estivale pour Français déconfinés. Chez My Little Paris, on a fait le plein d’adresses fraîches de saison, mais on en profite aussi pour retrouver nos premiers amours, au pied du plus vieil arbre de Paris ou sur un banc public. On a mis un peu de tout ça dans les pages de Mint. Cet été, Paris est à vous.

Sous le soleil

Bien planquée

Tapie au fond d’une impasse, c’est exactement le genre d’adresse qui mérite de traverser tout Paris. Parce qu’une ancienne imprimerie sous verrière où l’on peut bruncher avec le soleil en plein pif, ça ne se trouve pas à tous les coins de rue. Et sa toute nou- velle terrasse arborée donne encore plus envie de venir jouer à cache-cache.

→ Caché, 25 Villa Riberolle, 75020 Paris

Terrasse à palmiers

Installez-vous sur cette table là-bas, sous le gros palmier, avec un Flat white (espresso + lait végétal), enfilez vos lunettes de soleil… On s’y croirait non ? Juste sous le soleil de Malibu, chez Cali Sisters, nouvelle cantine californi-cool qui devait ouvrir en mars et qui compte bien se rattraper cet été.

→ Cali Sisters, 17 rue Notre Dame des Victoires, 75002 Paris

Banc public

D’abord grimper 450 marches. Puis se hisser sur les épaules de Montmartre, contourner le Sacré-Cœur sur la droite, longer un parc. Vous y êtes : sur votre droite, une rue pavée qui mène vers des vignes. Sur votre gauche, un petit jardin. Derrière vous, un brin de vue sur Paris. Et juste en face, le Sacré-Cœur.

Croisement de la rue Saint- Vincent et de la rue de la Bonne, 75018 Paris

Banc (en) public

Ici, pas de pigeon tyran, pas de touriste kodakant, et pas d’amoureux se bécotant. Parce que ce banc, il est en représentation. C’est le plus petit théâtre du moment : 2 comédiens, 1 banc et 8 spectateurs munis d’écouteurs, et assistant à bonne distance à une pièce jouée en extérieur. Ça s’appelle C.O.N.T.A.C.T et ça va durer tout l’été.

→ www.c-o-n-t-a-c-t.fr

À l’ombre

Square sage

Il habite Paris depuis 419 ans. Il en a vu défiler des premiers baisers, des confidences éhontées, des amours écorchées. C’est le plus vieil arbre de Paris, un robinier planté en 1601. On se cale à l’ombre de son feuillage avec sa lecture de plage et on lui confie ses rêveries. 

→ Square René Viviani, 75005 Paris

Balade chlorophylle

Bye bye les klaxons et les cou- loirs de bus : montez sur un vélo pour un aller direct Stalingrad -> Airpurdelaforêt en 52 minutes. Vous voyez les pistes cyclables qui longent le canal de l’Ourq ? C’est facile, toujours tout droit. Au fil de l’eau, vous croisez péniches, canaux et canards, vous traversez le parc de la Villette, et vous débarquez au Centre National de Danse de Pantin. Soif ? Arrêtez-vous 5 min plus loin à la guinguette des Grandes Serres de Pantin. On continue sur le chemin de halage et on croise le parc de la Bergère, la ville de Bondy, des joueurs de pétanque, des kayakeurs, des fous de barbe- cue, des hangars plus ou moins désaffectés. Puis des arbres, des arbres et bientôt… Le Parc de la Poudrerie, 137 hectares de chlorophylle, à se rouler dans l’herbe.

La terrasse du Wanderlust Street Food, au bord de la Seine, Paris 13ème.

→ Parc de la Poudrerie, Allée Eugène Burlot, 93410 Vaujours

Boulevard Méditerranée

La deuxième plus grande médiathèque de Paris, dans un jardin méditerranéen rempli de palmiers, sur l’emplacement d’une prison qui a accueilli le Marquis de Sade et Mata Hari, le tout à deux secondes et demie du boulevard Magenta. Il faut connaître pour la trouver mais après, on a envie d’y passer l’été. Apporter un livre, écouter le silence et ne plus bouger.

→ Médiathèque Françoise Sagan, 8 Rue Léon Schwartzenberg, 75010 Paris

Paris en boutique

Cabinet de curiosités

Si Paris ouvrait une boutique, elle s’installerait illico chez Marin Montagut. Elle s’allon- gerait sur sa méridienne et elle n’en bougerait plus. L’artiste parisien a ouvert mi-juin son cabinet de curiosités, rempli d’objets touchants : vaisselle en verre soufflé parsemée de mots doux, foulards en soie qui révèlent les courbes de la butte Montmartre, livres secrets. Complètement suranné. Complètement charmant.

→ 48 rue Madame, 75006 Paris

Tenue de déconfinement

Les foulards ont des couleurs de Méditerranée, les cravates se parent de rayures marines, les noeud pap’ paradent en seersucker, même les masques de rigueur se détendent en toile de Jouy. Le vestiaire masculin va prendre un coup de frais chez Cinabre, la boutique d’accessoires made in Loir-et- Cher, qui attendait la fin des réu Zoom en pyj’ pour prendre sa revanche.

→ 20 rue d’Hauteville, 75010 Paris

Les pieds dans l’eau

Guinguette active

Des transats impatients, des ateliers yoga, des massages, un marché des créateurs, un potager partagé, des ateliers recyclerie… La liste des activités que propose La Javelle, une péniche très inspirée, est looooongue. Mais le soir, c’est toujours bal costumé (ohé ohé).

→ Port de Javel Bas, 75015 Paris

Fast-good

Plus question d’être collés-serrés avec des Spritz et des voisins. C’est au nouveau Wanderlust Street Food qu’on passera l’été. 1500 m2 de tablées et d’allées pour circuler. Avec Alexia Duchêne dans la cabine de pilotage pour la popote et une vue permanente sur le ciel de Paris, c’est la grande terrasse sur Seine qu’il nous fallait. Pour être avec les uns et les autres sans être les uns sur les autres.

→ 32 quai d’Austerlitz, 75013 Paris

Textes avec l'aimable collaboration de
My Little Paris
visiter le site de My Little Paris

Ristorante National

La nouvelle table du 10ème qui régale le tout Belleville

JNPR Mule