Les boissons sans alcool à garder au frais

Dry January touche à sa fin et vient le moment de faire le bilan. Si ce break d’un mois nous permet surtout de remettre les pendules à l’heure après des fêtes de fin d’années souvent chargées en excès, il arrive que cette diète ait des effets qui dépassent la simple detox.

Pour certains, Dry January permet d’équilibrer durablement sa consommation d’alcool, notamment grâce aux nombreuses marques qui arrivent sur le marché du NOLO. On a choisi de vous en présenter quelques unes. Certaines sont parfaites à l’apéro, pour accompagner un repas ou pour imaginer un mocktail.

Eplem, notre kéfir chouchou

Créée au printemps 2023, cette marque se fraye peu à peu dans les restaurants et les bars de Paris à Marseille. Outre des kéfirs particulièrement équilibrés en sucre avec des saveurs comme tonic, cbd et bientôt café et estragon, Eplem propose aussi des kombucha. Ces derniers sont proposés sous forme de shots (bitter absinthe, gingembre-curcuma ou encore fruits rouges-piment), à déguster ainsi ou en mocktail !

https://eplem.fr/

Stay Chilled, la boisson au cbd

La jeune marque s’est lancée avec un premier parfum hibiscus blanc, bien vite enrichie avec les parfums abricot et infusion de romarin puis rose et poivre du Sichuan. Le plus : elle ne contient pas de sucre et on peut la consommer en cure, ce qui permettrait de réduire le stress quotidien et d’améliorer la qualité du sommeil.

https://www.chilled.co/

Grands Jardins, balades aux confins du monde

Pour nous, Grands Jardins a accompagné une dégustation de galettes des rois, mais dans le meilleur des mondes… Ces cuvées s’accordes à un gros repas, notamment dans le restaurant Nhome qui propose un menu avec accord sans alcool. Grands Jardins, ce sont des thés rares et une eau sélectionnée avec soin, chaque cuvée doit être consommée sous une semaine (car le thé s’oxyde). On vous recommande de tenter l’expérience, notamment avec le Thé Blanc Vietnamien !

https://www.grands-jardins.com/

Iessi, pour les fans de Negroni

Un nouvel apéritif imaginé à Paris et conçu à Trieste qui se décline sous deux formes. La première avec l’Aperitivo qu’on déguste on the rocks ou avec un soda, la seconde avec le Frizzante qu’on déguste bien frais avec une tranche de citron. Un bol d’olives vertes et on s’y croirait presque.

https://iessi.fr/

Gallia, notre bière sans alcool favorite

Si elle a nos faveurs, c’est qu’on aimait déjà le travail de la brasserie parisienne iconique qui développe sans cesse de nouveaux produits comme la Vière qu’on découvrait au printemps dernier à la Cité Fertile. Avec cette IPA sans alcool, la brasserie permet de conjuguer plaisir et sans alcool. La promesse ? « Une explosion immédiate d’arômes de noix de coco et d’aneth avec en second temps des notes de fruits tropicaux sur la longueur. » Miam !

https://galliaparis.com/

La petite nouveauté d’Alain Milliat

Le du jus de fruits de dégustation vient d’introduire une nouveauté : les concentrés gingembre et yuzu. Deux concentrés aromatiques et peu sucrés qui réjouiront les apprentis mixologues autant que les cuisiniers. En effet, les deux cuvées permettent de réaliser des recettes sucrées, salées ou encore des cocktails comme l’ont démontré Alexia Duchêne, Nina Métayer et Nicola Battafarano.

https://concentres.alain-milliat.com/

JNPR, le précurseur !

La marque a défriché le terrain du sans alcool alors même que personne n’osait encore s’engager sur cette voie. Le résultat ? Une gamme de trois bouteilles avec l’Authentique mais aussi l’Original (gingembre-épices) et le Botanique (verveine-genièvre) à déguster avec glace et surtout un tonic de qualité !

https://www.jnprspirits.com/

Vivant, le kombucha bien élevé !

On suit cette marque depuis ses début et force est de constater qu’elle nous régale toujours autant avec ses collaborations et ses séries limitées inattendues. Dernières en date : ortie-pomelo et ortie-orange ainsi que les deux jolies cuvées baies de sureau et tagette lemmonii.

https://vivantkombucha.fr/

Asahi 0.0%, la bière japonaise no-brainer

Asahi Super Dry lance sa première référence sans alcool qui reprend tous les codes gustatifs de la Super Dry classique. Elle conserve ainsi son goût sec et rafraîchissant et accompagnera parfaitement vos recettes japonaises favorites.

https://www.asahibeer.fr/

Saké Viva : quand le Japon pousse sa jeunesse à boire de l’alcool pour combler sa dette

Omnivore Food Festival met les bouchées doubles

Se taper un poulpe vivant

Arrêtez tout, on vous dit où planter les crocs dans des cheeseburgers wontons

Les kanelbullars comme fil d’Ariane

Babel lance un dîner solidaire de compète en aide aux réfugiés ukrainiens

"Les larmes du tigre": notre première sauce qui va épicer votre quotidien