Lady Penguin, l’influenceuse œnologue en disgrâce

Elle est une star en Chine ! Wang Shenghan, experte en boissons alcoolisées, est à la tête d’un empire qui porte son nom de scène : la prestigieuse Beijing Lady Penguin Wine Company. Elle s’est fait connaître en diffusant des vidéos sur la bonne manière de tenir un verre à pied, la couleur des vins comparée à celle de rouges à lèvres, ou encore en démontrant l’art de boire du champagne en bullant dans son bain ! Mais l’entrepreneuse est en mauvaise posture : depuis quelques mois, elle est accusée de diffamation à l’encontre d’un concurrent. Le verdict est tombé cet été, elle est reconnue coupable par la justice chinoise d’avoir lancé une campagne de dénigrement contre la société de boissons Luoyin, en publiant des commentaires préjudiciables sur leurs produits. Pas joli, joli. Lady Penguin est maintenant contrainte de supprimer tous les propos négatifs publiés par son personnel, impliqué dans la sombre affaire, et présenter des excuses officielles sur la page d’accueil de son site internet.
Un coup dur qui entame la crédibilité de la grande dame du vin chinoise, qui depuis, semble avoir disparu des réseaux sociaux…

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Une ville des Pays-Bas interdit les publicités pour la viande

Le jour où j’ai vécu ma pire expérience au resto

Se taper du mukbang ASMR

À la découverte du bison bison

On vous explique pourquoi il faut (toujours !) honorer ses réservations au resto

La république en marche (et moi en pause déjeuner)

Discuter le bout de gras