La pivoine arrive comme une fleur à la Villa Noailles

Depuis trois ans, comme un coup d’envoi donné aux beaux jours, la Villa Noailles à Hyères organise une fête de la pivoine, fleur que l’on attend toujours avec grande impatience et qui, dans ce sud varois, est chez elle. Le centre d’art ouvre ses portes aux producteurs locaux de pivoines et au grand public afin de favoriser le partage de cette fleur typique de la région.

Sept horticultrices et horticulteurs exposeront leur cueillette ce dimanche 23 avril au sein même des jardins de la Villa Noailles qui se transforment en marché. Le travail de création des récents résidents, l’artiste Jacques Merle – Des jacqueries et Max Denis – fondateur de la marque Lyks, sera également mis à l’honneur à travers une exposition dédiée dans l’ancien gymnase de la maison. Des ateliers de composition de bouquets et de création de bijoux complètent le déroulé de la journée.

Cette fête de la pivoine est inscrite dans le centenaire de la Villa Noailles et la programmation riche et variée proposée à cette occasion. « Cette petite maison intéressante à habiter » selon les souhaits des deux futurs propriétaires Marie-Laure et Charles de Noailles au jeune architecte Robert Mallet-Stevens, est devenue un lieu incontournable de design. De part son architecture cubiste typique et révolutionnaire à l’époque de sa construction, et de son héritage artistique avec la collection du couple Noailles, passionné et mécène de couturiers, musiciens ou écrivains de leur temps, la villa également nommée Maison du Clos Saint-Bernard accueille à l’année des artistes, artisans et architectes en résidence.

Photo : Thomas Pustel, producteur de pivoines

-> La fête de la pivoine à la Villa Noailles
Dimanche 23 avril – de 9h30 à 16h30
Entrée libre

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

A l'occasion du 4/20, on vous livre nos coups de cœur chanvrés

Le pique-nique de J’ai Faim à découvrir chez Monoprix

La Maison Matisse présente "Esquisses" à Milan

Totem

Chez Troppo, on mélange les torchons et les serviettes

Objet d'art

Sport études: la série photos des set designers Paris Se Quema nous hisse au sommet