La folie du Dry January

Alors que le Dry January, le fameux mois sobre, continue de séduire de nombreux adeptes souhaitant remettre les compteurs à zéro après avoir levé le coude pendant les fêtes de fin d’année, une kyrielle de boissons alternatives ont progressivement fait leur arrivée sur le marché à l’image des distillats sans alcool.

Pour ceux qui douteraient de leurs intérêts gustatifs, les créateurs de ces breuvages rivalisent d’inventivité afin de satisfaire les palais les plus fins. Parmi ces flacons, JNPR ayant dévoilé par la même occasion, son coffrets dédié au Dry January. Ce « spiritueux sans alcool », comme l’introduit sa créatrice Valérie De Sutter, se compose de baies de genévrier, de plantes et d’épices distillées selon les codes traditionnels. Le BTTR, subtile alternative au bitter, elle aussi sans alcool vient récemment de s’ajouter aux breuvages de la maison. Idéal pour la réalisation de cocktails à l’image du spritz ou encore du négroni sans risquer de mettre à mal ses nouvelles résolutions.

En janvier dernier, c’est Nicolas Julhès à la tête de l’unique distillerie parisienne qui présentait ses distillats sans alcool pendant la Paris Cocktail Week. Pourtant anti Dry January, il met au point les formules secrètes de ses deux Spirit of Paris qui feront douter plus d’une personne sur leurs non teneur en alcool grâce à un jeu de sensations autour du chaud et du froid provoquées par certaines saveurs. « J’ai travaillé plusieurs séquences aromatiques autour des agrumes, des épices, de l’eucalyptus, de la coriandre ou encore de la baie de genièvre » dit-il. « Je ne souhaitais pas re-créer un gin sans alcool mais une toute autre boisson avec un aspect gustatif capable de transmettre une émotion. Je connais des ogres amoureux de la viande subjugués par la cuisine végétale de l’Arpège, tout comme de fins connaisseurs de spiritueux agréablement étonnés et séduits par la puissance aromatique des distillats Boisé Stimulant ou Agrumes Électriques » s’amuse-t-il à comparer.

Si d’autres distilleries artisanales ont répondu à l’appel des sirènes de ce mois sobre, on retrouve aussi quelques grands alcooliers mondiaux souhaitant prendre part aux festivités. Parmi eux, Pernod Ricard avec le lancement de Ceder’s, introduit comme un gin sans alcool, mais aussi Atopia, dernier né de la distillerie écossaise William Grant & Sons. Ici, un mélange d’orange, de genévrier, de coriandre, de racine d’angélique et de citron qui a fait son entrée en grandes surfaces.

Voilà de quoi tenir jusqu’au 1er février.

-> www.jnprspirits.com
-> www.distilleriedeparis.com
-> www.ceders-alt-gin.com
-> www.atopiaspirits.com

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

Ikea présente sa cuisine rétro

Un drugstore dans la cuisine

Pique-nique party avec Frichti !

Un été chez Pierre

Dona Chai, concentré d'épices

Silence ça mousse

Recettes visuelles par Mikkel Jul Hvilshø