Le mezcal marseillais que le monde va s’arracher cet été

Plein feu sur Josiane, un distillat d’agave d’Amérique marseillais aussi vertueux qu’explosif né entre les Calanques et la grande bleue.

Nul besoin d’exploser son bilan carbone et/ou de braver les règles sanitaires pour déguster un mezcal de qualité sur les terres d’Oaxaca au Mexique. Direction l’archipel du Frioul où une joyeuse bande organisée s’est donné pour mission de conserver la richesse de la biodiversité de son chapelet d’îles, menacée par la prolifération d’agaves d’Amérique. 

Alors que l’arrachage de ces plantes grasses s’achève d’ordinaire sur un acheminent en ville pour être transformées en compost dans le cadre d’un projet écologique, Axel Schindlbeck et Justine Batteux, deux créateurs-designers, ont eu une idée lumineuse. Conserver une partie des feuilles pour créer une eau-de-vie qui n’a rien à jalouser à ses consœurs mexicaines.

Distillée artisanalement à Autignac près de Béziers, cette dernière estampillée Josiane, présente un nez floral et fruité légèrement mentholé, fruit d’un long processus mené de front par le duo et leurs acolytes. Autre création aussi originale, Viviane, résultat d’une macération des mêmes feuilles d’agaves d’Amérique sur vin naturel s’inspirant des techniques de réalisation de la tequila.

-> Josiane, Viviane, disponibles en éditions limitées à partir de 70 €
-> www.josiane.co

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

Le sous-bois

Le bal des chefs du Refugee Food Festival

Food Temple Africa, le festival haut en saveurs

Se taper un petit jeûne

Une vente aux enchère des plus belles quilles françaises pour soutenir les vignerons

Brûlerie de Belleville, Paris

Culinaries invite les petits producteurs à nos tables pour les fêtes