Incroyable mais vrai, une tour de Babel a fait son arrivée en plein cœur de Paris

À l’intérieur, un hôtel où se mettre dans de beaux draps et un restaurant où les mamans du quartier viennent poser leurs marmites chaque samedi.

Ne risquez pas le torticolis pour tenter de l’apercevoir au dessus de la ville, l’équipe du nouvel hôtel posé dans le bouillonnant quartier de Belleville a pensé à tout. 

Le voyage commence dans l’ascenseur, une cabine de verre à travers laquelle on découvre une Tour de Babel dessinée à l’encre de Chine par l’artiste Juliette Seban. Sur les quatre étages, l’invitation à l’évasion continue dans les 31 chambres aux murs patinés à la main de vert, de terracotta et d’ocre (Rosatelier). 

Des nids douillets où l’on passerait bien tout l’hiver

En majesté dans chacune d’entre elles, le lit, depuis lequel on observe les souvenirs de voyages posés ça et là, les photographies de photo-reporters et quelques pièces chinées par la décoratrice Daphné Desjeux. 

On apprécie également, les plateaux de bienvenue mis à disposition avec un élégant service à thé en céramique, une bouilloire Bodum aux airs de théière traditionnelle marocaine et des pâtisseries. Comme le veux l’expression qui dîne, dort. Et le duo à la tête de Babel est composé d’un hôtelier Joris Bruneel et d’une cheffe Clarie Féral-Akram. 

Des chef.fe.s en résidence pour allumer nos papilles

À la table de cette dernière où se relaient d’autres chef.fe.s en résidence à ses côtés, les cuisines du levant sont à l’honneur. Généreux mezze dont halloumi rôti, aubergine confite ou encore kesh khe syrien: blé fermenté au yaourt de brebis et menthe séchée. Dans notre assiette ce jour là,  un velouté de courge et sucrine du Berry ainsi qu’un chinchard de ligne et carottes rôties flanqués d’un labneh et d’un beurre d’agrumes. 

Circuit court et saisonnalité au rendez-vous on retrouve les fromages et produits laitiers de la Laiterie de Paris, les fruits et légumes de primeurs du quartier ainsi que le café de la brûlerie de Jourdain. Le plus: chaque samedi se sont des mamans du quartier qui régalent les gourmets de couscous, de pastillas, de tajines et bien d’autres plats haut en saveurs. 

Aussi si l’on souhaite simplement se réchauffer autour d’un chocolat chaud pas d’impasse sur celui de la maison au zaatar, et si l’on souhaite entrer dans l’heure joyeuse de la journée avec un cocktail, demandez la carte tout y est rafraichissant de créativité. 

-> À partir de 120 € la nuit pour deux.
-> Restaurant ouvert tous les jours sur le service du soir et du midi, brunch le dimanche.
-> www.babel-belleville.com

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

Le Moulin : nouveau spot où poser bagages au cœur de la Provence

El Fenn, Marrakech

Nos quatre hôtels où buller cet été

Cap sur le Lubéron à l'Hôtel de Tingry où s'offrir la vie de cour cet été

On s'arrête ici ?

On a dégoté une maison d'hôtes (presque) secrète dans un parc gigantesque avec piscine

On a poussé la porte de Coco, nouveau hotspot où poser ses valises à Copenhague