Fabula, le restaurant éphémère du musée Carnavalet

On a trouvé la recette du temps qui s’arrête pour profiter des longues soirées d’été : « Fabula ». La douce sonorité d’un mot qui signifie en latin « histoire ». Celle de Paris, qu’on retrace au musée Carnavalet, celle de cet ancien hôtel particulier au cœur du Marais et celle que le top chef étoilé Thibaut Spiwack écrit sur sa carte, généreuse et responsable. Il investit l’écrin de verdure dans la cour principale du musée et prend les rennes de ce restaurant éphémère hors du temps. Les jolies assiettes estivales vont ravir vos papilles : gnocchi de ricotta, ceviche de maigre au lèche de tigre ou encore gravlax de boeuf normand au cognac. La part belle est donné aux produits issus du terroir français, et le plus possible sélectionnés avec soin en Île-de-France. Côté boissons, le mixologue Nico de Soto – sacré meilleur bartender français en 2014 – est aux shakers. Il saura vous surprendre avec des ingrédients totalement inattendus – mariage de petits pois, pêche et tequila, miel à la truffe et nous nous arrêterons là afin de préserver le mystère !

-> Du mardi au dimanche, de 18 h à 02 h
Service de 20h à 23h
-> Site web & réservations fabula.paris

Fabula au musée Carnavalet

restaurant éphémère
16, rue des Francs-bourgeois 75003 Paris


Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Manger au musée : la tendance qui s'installe dans la capitale

Quand les Petites Mains du musée de la mode passent aux founeaux

Ce que l'on sait de la saison 13 de Top Chef

Un restaurant éphémère a fait son apparition en plein cœur des marais salants

Savoir (Re)Faire, la nouvelle signature Ruinart

Château de Pommard lance ses dégustations en ligne

Formaje, la voie lactée de Clara Diez