Eric Byrne, tailleur de pierre

On remarque depuis quelques années un regain d’intérêt pour les métiers manuels qui touche de nombreuses personnes en reconversion. Elles y trouvent une façon d’exprimer leur créativité, de reprendre le contrôle de leur vie à travers un métier fait d’humain et de choses tangibles, à mille lieues de nos vies connectées. Eric Byrne est tailleur de pierre comme l’était son père qui lui apprit son métier à l’âge de 16 ans.

Le métier d’Eric nous transporte vers un autre âge, une autre époque. Malgré les avancées techniques, il travaille toujours « à l’ancienne », armé d’un burin et de beaucoup de patience. Installé près de Dublin, Hennessy & Byrne travaille la roche irlandaise qui constitue la roche-mère, une couche minérale superficielle de la croûte terrestre. De fait, les objets qu’il fabrique s’en retrouvent chargés d’histoire.

Mint

Avez-vous toujours su que vous feriez un métier manuel ?

Eric Byrne

Mon père était tailleur de pierre, j’ai donc été exposé à cette idée de travailler avec mes mains dès mon plus jeune âge. J’ai observé mon père tailler et former la pierre avec de simples outils et transformer un morceau de roche en quelque chose de beau. Ce processus de création m’a toujours attiré, même quand j’étais enfant. C’est l’aspect de mon travail que j’aime le plus.

Mint

Comment avez-vous débuté votre métier ?

Eric Byrne

Je l’ai appris aux côtés de mon père, tout d’abord dans la restauration de monuments. Quand j’avais la vingtaine, je travaillais essentiellement sur du granit ou des cuisines et des salles de bain en marbre. Avec la crise financière de 2008, les métiers de la construction ont été sérieusement touchés. J’ai dû trouver nouvelle direction pour ma carrière et adapter mon savoir-faire. C’est comme ça qu’en 2010, avec le soutien de ma femme Jeanine, nous avons créé Hennessy & Byrne.

Mint

Que souhaitiez vous créer avec cette nouvelle entreprise ?

Eric Byrne

Une ligne d’objets autour de l’art de la table réalisée à partir de marbre et de granit irlandais, en utilisant surtout du marbre vert d’Irlande, aussi connu comme le marbre du Connemara. Nous utilisons aussi le marbre noir de Kilkenny ou encore le silver granit de la région de Dublin et du Wicklow. Notre collection s’est rapidement développée avec de nouveaux objets comme des plateaux de présentation pour le fromage, la charcuterie ou des ustensiles de service. Les réactions ont été phénoménales et au bout de quelques mois, nous avons commencé à exporter nos objets aux Etats-Unis et au Canada.

Mint

Pensez-vous qu’au lieu de la pierre, ça aurait pu être un autre matériau ?

Eric Byrne

Tous les objets que je créé pourraient être faits en bois ou en métal, mais je crois que l’attrait de la pierre irlandaise est vraiment unique. Un matériau comme le marbre est inégalable en termes de qualité, de beauté et de toucher. J’ai toujours eu une passion pour le marbre Irlandais ainsi que le granit qui sont parmi les plus belles matières naturelles au monde. Pour moi, le fait de travailler avec ces matériaux chaque jour est une vraie chance. Bien que l’Irlande soit un tout petit pays, elle offre une richesse géologique immense. On trouve des roches avec différentes nuances de gris, de rouge, de vert et de noir. La roche que j’utilise s’est formée il y a des millions d’années, donc mon travail provient littéralement de la roche-mère d’Irlande.

Mint

Vous faites de nombreux objets en marbre du Connemara, qu’a-t-il de si particulier ?

Eric Byrne

Ce marbre iconique est l’un des plus luxueux dans le monde, il est internationalement reconnu grâce à sa couleur verte unique avec ses veines faites de sépia, de gris et de touches scintillantes de mica entremêlées. Extrait dans les anciennes carrières nichées dans les montagnes des Twelve Bens, les géologues estiment que sa formation daterait d’il y a 750 millions d’années. Ce marbre exceptionnellement rare reflète selon moi les couleurs changeantes de l’île d’Emeraude, ses paysages, ses montagnes, sa côte… C’est pourquoi il n’y a pas deux pièces semblables de marbre du Connemara.

Mint

Quelles sont les différentes étapes pour créer un objet ?

Eric Byrne

Chaque pièce demande un soin et un processus différent mais je dois toujours commencer par choisir un morceau de roche qui puisse convenir selon sa structure et sa couleur. Je découpe et forme la pierre grâce à des foreuses à pointe de diamant puis je polis le marbre afin d’obtenir un bel éclat.

Mint

Avez-vous changé votre méthode de travail depuis vos débuts ?

Eric Byrne

Eh bien je pense qu’on pourrait dire que je me suis complètement réinventé, j’ai adapté mon savoir-faire très traditionnel pour me frayer une place et gagner ma vie dans un contexte moderne. Pendant ce temps-là, ma passion pour le marbre et le granit restait au centre de mon artisanat tandis que mes ambitions évoluaient.

Mint

Que faut-il pour faire ce métier selon vous ?

Eric Byrne

Le travail de la pierre demande beaucoup d’amour, de la patience, un objectif clair et de la ténacité. La pierre est un très beau matériau à travailler mais il ne vous fera pas de cadeau. Tailler et former une pierre est un processus lent et difficile, en une fraction de seconde, un burin mal placé ou une faille caché dans la matière peut ruiner des jours entiers de travail. Ca peut vous briser le cœur de perdre ainsi du temps après tous ces efforts mais quand tout se passe comme prévu et que ma pièce est terminée, j’ai un sentiment d’accomplissement immense.

-> Extrait du Mint #4

Rencontre avec les créateurs d'Éditions 2024

Sur la route des Chapieux

Discussion au coin du feu avec deux fabricants de couteaux

Path : Les Délices de Tokyo

Danses andalouses

Microadventures, Alastair Humphreys

Travailler la céramique en duo en Slovénie