Une série photo complètement givrée

Cyprien Verseux n’a pas froid aux yeux. Cet astrobiologiste consacre nombre de ses études à un objectif : trouver des moyens pour vivre sur Mars. On le rappelle, la température moyenne sur cette planète est de moins 63 degrés Celsius. Un poil frisquet.

Vous vous doutez bien que mijoter de bons petits plats dans ces conditions réserve quelques surprises ! Dont le chercheur a pris des clichés qu’il a partagé sur son profil Instagram depuis la base de recherche Concordia en Antarctique, où il a été chef du programme d’exploration scientifique pendant un an. Sur son blog  Mars la blanche, Cyprien témoigne :  « Lors des mois les plus glacés, la base [ Concordia ] traîne longuement en deçà des -70°C. Le mercure descendrait parfois – si le froid ne l’avait pas solidifié – sous les -80°C. Le vent peut abaisser la température ressentie sous les -100°C. »
Et côté cuisine, cela donne une raclette sur le vif, des spaghetti « al fresco », ou des œufs en lévitation avant même de devenir au plat. Les aliments figés instantanément par le froid donnent des images suspendues dans le temps, « l’esthétique du surgelé » comme l’a joliment nommé le scientifique de l’extrême ! 

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Plátanos con platino : la Colombie d'Elsa Leydier

Le photographe Fabien Voileau nous emmène D'Oslo à Askøy à travers une série photo inédite

Tutti-Frutti de Sarah Illenberger

Poétique de l'inframince

On vous fait vivre le carnaval de la Nouvelle-Orléans comme vous ne l'avez jamais vu

Voyager à travers l'objectif de la photographe Holly Chang

Les paysages d’Istanbul et du Bosphore