Découvrir Hô-Chi-Minh-Ville en bande dessinée dans les pas d'un food-trotteur

Un orage par jour, tel est le titre du premier ouvrage signé du dessinateur André Derainne roulant sa bosse dans la ville du sud du Vietnam. À travers l’extrait qui suit, commenté planche par planche par l’auteur, l’expression « dévorer des yeux » prend littéralement tout son sens. Et croyez-nous à la fin, vous en redemanderez encore.

La BD est réalisée à partir de mes croquis à l’aquarelle. J’avais également emporté une boite de pastel mais le trait ne rendait pas assez bien l’atmosphère humide d’Hô-Chi-Minh-Ville en pleine saison des pluies. Lorsque les orages éclataient, c’était le branle-bas de combat dans les rues. Puis le calme revenait.

André Derainne, dessinateur

Ce jour là je me promenais dans un quartier du District 1 lorsqu’il s’est de nouveau mis à pleuvoir des cordes. La nuit tombait je cherchais un endroit où m’abriter. Me vint alors le souvenir d’un restaurant de fruits de mer devant lequel j’étais passé.

André Derainne, dessinateur

Je quitte la grande artère pour retrouver un ensemble de petites ruelles dans lesquelles je me perds. Je reviens sur mes pas, des petits bruits de la vie quotidienne et des odeurs de nourriture me parviennent. Ils me mènent à bon port.

André Derainne, dessinateur

C’est toujours un peu intimidant de s’attabler dans un restaurant à l’étranger. On se sent un peu bête, on ne sait pas dans quel ordre commencer… Je me suis laissé tenté par le hàu sữa nướng, des huitres grillées au barbecue accompagnées d’une petite coupelle de sauce à mélanger soi-même. Les dessins des plats ont été les plus difficiles à réaliser. Dans mes carnets de croquis je prenais des notes, sur les goûts, les températures, les consistances.

André Derainne, dessinateur

Les couleurs des aliments sont très franches. Notamment grâce aux colorants naturels vert des feuilles de pandan, Lá dứa, et bleu, de la fleur Đậu biếc, qui contrastent avec la blancheur particulière d’un mets réalisé à partir de farine de tapioca par exemple. À table, on boit peu d’eau mais beaucoup de thés glacés au lotus, au jasmin ou encore au thé vert.

André Derainne, dessinateur

Pour ma part je n’ai découvert qu’un pan de la cuisine du Vietnam à Hô-Chi-Minh-Ville. Je ne veux pas en parler en tant que spécialiste. La cheffe Linh Nguyen (La Réserve) qui signe quelques recettes à la fin du livre le ferait bien mieux que moi. Originaire du Nord, elle les a spécialement adaptées aux saveurs du Sud afin qu’elles soient plus sucrées et plus douces comme dans la région. Quant au Phở, premier plat ouvrant la BD, j’ai pris une claque avec mon tout premier aux tripes, succulent ! J’ai mis du temps à m’y replonger en rentrant en France.

André Derainne, dessinateur


-> Un orage par jour, André Derainne, Keribus éditions, 200 pages, 24, 50 €.
-> Disponible en librairie dès le 15 septembre 2021.
-> www.keribus-editions.com

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.
Illustrateur
0 article par :
André Derainne
André est auteur et illustrateur. Il travaille régulièrement pour la presse en France et à l'étranger. Son travail mélange diverses techniques comme l'encre, le collage, la peinture.

Ces maisons d'architectes au coeur de la nature

Sentir, escapade sensorielle en Champagne avec Ryoko Sekiguchi

My Hungry Valentine

Paris-Mexico : aller-retour gourmand

Provence Glory

The Outsiders

Aspen, l'évasion au sommet