Plaisirs d’été, hauts sommets

Températures plus clémentes, sensation d’évasion et grands espaces, la montagne connaît un grand retour de popularité une fois la neige fondue et les sous-bois on fleek. Oxygène, nuits fraîches et grands espaces, les stations font progressivement évoluer leurs offres estivales afin de proposer des expériences nature et grand air, loin des plages bondées.


En France, des camps de base pour des vacances sport, nature et reboot des poumons se situent dans les Alpes, où le Club Med possède 7 villages ouverts pendant la saison estivale, pour profiter du charme des alpages. Nouveau motto : tenter l’après-ski sans ski ou instagramer les points de vue après une rando sur les sentiers de montagne. Au Resort Grand Massif Samoëns Morillon, le Club Med lance son « Summer Mountain Festival ». Pour la première fois, du 5 au 10 juin, le Club Med lance sa propre résidence d’artistes, version all-inclusive. Dès le début de la saison estivale, le Resort proposera un festival musique et lifestyle avec des concerts, arts visuels, conférences, ateliers DIY, masterclass bien-être, mais aussi des plaisirs de montagne version été.

Plus au sud, à Tignes Val Claret, dans un Resort récemment ouvert à 2100 mètres d’altitude, on recharge les batteries près du lac qui devient, dès le mois de juin, une base nautique bleu lagon. Paddle vue sur les montagnes, “Hot Jumping”, mais aussi découverte à vélo (électrique, au besoin) de l’Aiguille Percée et de ses paysages lunaires, ; on peut également opter pour un séjour plus soft et profiter de la piscine extérieure avec ses immenses baies vitrées vue montagne ou enchaîner les salutations au soleil sur la terrasse. On n’aura jamais été aussi heureux de pouvoir prendre ses sept grandes inspirations.

En collaboration avec
Club Med
visiter le site de Club Med
Journaliste
0 article par :
Raphaëlle Elkrief
Raphaëlle Elkrief est journaliste lifestyle et société. De manière générale, les sujets qu’elle traite n’ont rien à voir les uns avec les autres. Outre son amour pour la Côte d’Azur, elle est fanatique d’Enrico Macias.

Filez voir les étoiles ce week-end !

Quand la Défense américaine missionne des crevettes-pistolets

Tapas : merci l'Andalousie

Se faire la malle, du ballon de Nadar à la fusée Apollo 11

J’ai survécu aux vendanges de l’enfer

Et si on s’évadait loin - vraiment loin - juste en écoutant un podcast ?

Le festival Paris Paradis revient à la rentrée