Mettre son dressing au vert avec Pangea

Liberté, égalité, sororité. À travers leurs collections de créations aussi esthétiques qu’éthiques, le duo composé de Laëtitia Rouget et de Colombine Jubert que l’on retrouve derrière Pangea nous fait entrer dans un univers empreint de fantaisie et de poésie.

La première est peintre et céramiste, la seconde créatrice de mode. Ensemble elles dévoilent une série de drapeaux brodés en coton réalisés à la main. Parés de figures de leur bestiaire imaginaire, ces pièces uniques peuvent aussi bien être accrochées au mur grâce aux deux galeries au dos permettant d’y passer une corde, ou encore servir de draps sur lequel s’allonger sous le soleil exactement.

Photos : Pierre-Emmanuel Testard

Pièce à convictions

À ne pas manquer aussi, la jupe en soie Alegria réalisée à partir de chutes de tissus de la maison Givenchy, le bustier Dreamerz en cuir de vachette et plongé d’agneau upcycplés également, et ce comme toutes les autres matières premières servant à la confection des pièces de Pangea à Paris.

-> www.pangeaaa.com

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

Des jacqueries, pièces à conviction

Collé-serré: la série mode des set designers Paris Se Quema donne le tempo de l'année

Romualda, chapeau l'artiste

Sarah Moon au Musée d’Art Moderne de Paris

On a trouvé le moyen de s’offrir un bout de campagne anglaise en ville

Bed and Breakfast

Bonne Pioche à la grande braderie