Une bulle estivale signée Jacquemus

Les flocons qui sont tombés sur le défilé Jacquemus hier n’étaient pas fait de neige mais de brindilles de raphia. Cette fibre de palmier de Madagascar est célébrée par Simon Porte Jacquemus, qui en fait la thématique de sa collection printemps-été, présentée hors calendrier officiel ce lundi 12 décembre. A chaque collection, une idée, une matière, travaillées ou évoquées dans toutes leurs subtilités dans des cadres spectaculaires : le papier, le sel, le blé, la lavande.

Le couturier de 32 ans nous plonge à chaque fois dans un monde féérique, une parenthèse onirique au service de la mode, sur laquelle il pose un œil poétique et visionnaire. Une mise en scène digne de plateau de cinéma, qui le temps de quelques heures a invité l’été dans les temps froids de décembre. Des coupes audacieuses, des chapeaux aux larges rebords tissés, des motifs tournesol, des couleurs vives … en somme un défilé qui fait du bien.

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Plutôt que la Californie, offrez-vous un trip pour la Kabylifornie

Emotional eating

"Avant l'orage" : quinze artistes à la Bourse du Commerce

Sarah Moon au Musée d’Art Moderne de Paris

Béni: une collection de costumes unisexes à conserver religieusement

La Maison Matisse présente "Esquisses" à Milan

Mettre son dressing au vert avec Pangea