"Ne me retiens pas": la déambulation poétique d'Inès Mélia

Découvrir le monde d’Inès Mélia, c’est comme ouvrir un roman et se plonger dans son histoire sans relever le nez. Lorsque la jeune femme nous ouvre la porte de son atelier parisien, au fond d’une cour arborée, l’atmosphère est baignée de lumière. Tout comme l’esprit de l’artiste, foisonnant et transversal. Un jour, Inès Melia est créatrice sonore : elle capte les sons pour créer des univers et du brouhaha naissent des promenades. Un autre, elle modèle des chandeliers constitués de fromages, sublimant un quotidien auquel elle offre une enveloppe sculpturale. Détourner des objets communs pour les rendre beaux, voici le fil rouge que tisse l’artiste, qui ne s’impose pas de limites dans son exploration de l’esthétique, ni de ses supports.

Le nouvel objet de ses pensées ? le livre, qu’elle affectionne pour ce qu’il représente, contient et promet. A la fois ode à la littérature, mais pouvant aussi faire office de boite à mouchoir, l’objet est déconstruit, pensé avec le filtre de l’intime, qui cohabite aisément avec l’universalité de la lecture. Inès Mélia libère les mots de leur cadre en les posant sur une toile ou au contraire, les enferme en dressant des totems. Mais pas n’importe quels mots. Ceux de Proust, dans La Prisonnière, le cinquième tome de À la recherche du temps perdu. Dans cette première exposition personnelle, baptisée « Ne me retiens pas », une série de tableaux et de sculptures égrènent les mots nostalgiques de l’écrivain et dans un même élan, révèlent beaucoup de l’intimité de l’artiste, quand on lit entre les lignes.
Un spectacle d’aujourd’hui qui empreinte au passé, ponctué de couleurs et de singularité.

Photos : Noël Manalili

« Ne me retiens pas » du 9 septembre au 7 octobre 2022 à la Galerie 75 Faubourg, par le commissaire d’exposition Jérôme Sans
Vernissage de l’exposition le jeudi 8 septembre de 18h à 21h en présence d’Inès Mélia

« Ne me retiens pas » à la Galerie 75 Faubourg

exposition personnelle
75 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris

Auteur
0 article par :
Marie-Eve Brisson
Marie-Eve est journaliste chez Mint. Elle a fait ses armes chez Télérama puis Causette en passant par une agence de design et l’enseignement du yoga. Elle aime donc faire des détours dans sa vie professionnelle comme dans Paris, où elle part à la quête de nouvelles adresses, avec une prédilection pour les coins cachés, les épices qu’elle ne connait pas encore et les céramistes en tout genre.

Notre rencontre à Arles avec l’avant-garde féministe

4 expos incontournables qui mettent les femmes en lumière

Les set designers de Paris se quema nous régalent avec une série photos qui fleure bon le fromage

Rencontre avec une artiste qui transforme les aliments en accessoires de mode

Un puzzle solidaire pour lutter contre les violences faites aux femmes

"Acte I : vaciller" : Dhewadi Hadjab, le peintre hyperréaliste qui célèbre la danse

Andy Warhol s'expose à Paris