Bee-home, la maison pour les abeilles

Space 10 -laboratoire de design et de recherche d’Ikea- lance Bee Home, une maison pour les abeilles solitaires facilement fabricable par ceux qui ont l’âme d’un bricoleur.

Pensé en collaboration avec la designer Tanita Klein et Bakken & Bæck, Bee Home veut inspirer les gens et les amener à s’investir pour les abeilles. Une plate-forme numérique permet à quiconque de concevoir, personnaliser et télécharger une maison pour elles.

Couverture : Irina Boersma Photo : Niklas Adrian Vindelev

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, près de 90% des espèces de plantes à fleurs dépendent des insectes pollinisateurs tels que les abeilles. Leur rôle est donc essentiel à la vie de la planète. Faisant partie de l’écosystème depuis des millions d’années, elles sont aujourd’hui de plus en plus menacée par les activités humaines. L’utilisation de pesticides, de produits chimiques et l’avènement de la monoculture dans l’agriculture épuisent les prairies de fleurs sauvages, qui étaient autrefois leur foyer.

Il existe environ 20 000 à 30 000 espèces d’abeilles dans le monde. Alors que l’abeille domestique est la plus connue, la majorité des espèces ne vivent pas en ruche et ne produisent pas de miel. Ce sont les abeilles solitaires, qui passent leurs temps à ramasser du pollen et à collecter de la nourriture pour leur descendance. Une seule abeille solitaire fournit autant de pollenisation que 120 abeilles domestiques.

Derrière le design

La plupart des abeilles solitaires vivent dans des trous creusés dans les arbres ou dans le sol. Bee Home offre des trous pour chaque abeille, afin qu’elle puisse stocker de la nourriture et accueillir ses œufs. Inspirée de la menuiserie japonaise, la structure s’assemble sans colle ni autre adhésif qui serait toxique, ni clous. Elle a été pensée pour être créée dans des bois de chêne, de mélèze ou d’acajou qui n’ont pas besoin d’être traités.

La conception modulaire permet à chacun de personnaliser sa combinaison des seize étages disponibles en les organisant à sa guise. L’utilisateur choisit la taille de sa maison, sa hauteur et son style visuel, ainsi que son emplacement (sur un toit, dans un jardin ou sur un balcon). En fonction de cela, il reçoit des fiches techniques. Puis, il lui suffit ensuite de s’armer d’un peu de matériel, de faire preuve de ses plus beaux talents de bricoleurs, et s’il n’en a aucun de faire fabriquer les modules dans un atelier. Dernière étape : installer sa Bee-home et observer les abeilles faire revivre les fleurs !

-> Créer sa Bee-home gratuitement en ligne

Journaliste
0 article par :
Stéphanie Thiriet
Journaliste de presse magazine culturelle et arts visuels, ayant un pied à Paris, l'autre à la campagne et parfois les deux glissés sous la table de bons restaurants.

Terrarium végétal

Lenneke Wispelwey

Caravane en terres marocaines

À demain, Maurice !

Finca Home, trésors de l'Argentine

Forget me not

Objets de convoitise, les pot-potins d'Anissa Kermiche