Scénographies culinaires

On dévore ces séries de natures mortes où s’exposent les créations en papier mâché de la plasticienne Sonson Tingaud scénographiées et photographiées par sa fidèle acolyte Julie Chabot. Ensemble, elles nous dévoilent les coulisses de leur shooting réalisé pendant le confinement.
Mint

Comment vous est venue l’idée de ces compositions ?

Sonson Tingaud et Julie Chabot

Tout est né du confinement. Chacune de notre côté nous avons occupé nos journées créativement, un peu à l’aveugle mais en faisant ce que nous aimions : Sonson s’est amusée à réaliser un vase en papier mâché qui fût le premier d’une grande série et Julie s’est naturellement tournée vers la nourriture en débutant avec des premiers clichés de compositions culinaires.

Mint

Utilisez-vous du matériel spécifique ?

Sonson Tingaud et Julie Chabot

Un appareil photo, des matières premières recyclées, des produits bio et le tout saupoudré d’une bonne dose d’amitié. Notre style s’est improvisé, on voulait travailler autour des textures alimentaires et celle du papier mâché, pour le reste on a décidé de se retrouver, de se marrer et de faire quelques photos. Nous n’avons rien inventé, on dirait juste que c’est peut-être le style MireilleMireille-Sonson.

Photos et scénographie : Sonson Tingaud et Julie Chabot (studio mireille.mireille)
Mint

Où vous êtes vous approvisionnées en fruits et légumes pour ces natures mortes ?

Sonson Tingaud et Julie Chabot

Sonson a toujours baigné dans l’univers des métiers de bouche. Sa famille a une épicerie fine du nom de « L’amie Paulette » qui propose des fruits et légumes bio, fromages, charcuterie et d’autres produits toujours aussi bon sur la butte aux cailles ( 13eme – Paris). Nous avions donc notre source.

Mint

En quoi la période de confinement en a fait un shooting particulier ?

Sonson Tingaud et Julie Chabot

Finalement ces séries de photos ont fait naître beaucoup de partage et d’échanges dans une période où chacun était assez seul. Sonson a récupéré les journaux de ses voisins dont certain lui glissait un mot en les déposant devant sa porte, lors de notre shooting nous sommes descendues dans la rue et nous nous sommes installées au milieu des passant avec nos fonds et nos créations pour éviter les espaces clos. Les passants s’arrêtaient intrigués par tout ce déballage, engendrant des bribes de discussions cocasses.

→ Instragram : @sonsontingaud@mireille.mireille_paris

Journaliste
0 article par :
Anouchka Crocqfer
Anouchka est journaliste chez Mint Magazine. Passée dans les colonnes de L'Express Styles, du Parisien, de Néon, et de Bon Temps elle arpente les rues à la recherche de nouvelles tendances lifestyle.

Pasta modelée

Wilo & Grove

The art of E

Les céramiques de Ben Fiess

New Material

Pauline Furman à pas de velours

Harvest, par Elsa Le Saux